Usages des substances psychoactives dans les DOM


Date: 17 septembre 2002 à 23:36:54 CEST
Sujet: Société - Economie Antillaises


Le 17 Septembre, l'OFDT (Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies) rend publics les résultats 2001 d'ESCAPAD (Enquête sur la Santé et les Consommations lors de l'Appel de Préparation A la Défense) ; Ils concernent des jeunes filles et des jeunes garçons dans leur 18ème année (nés en 1983) dans l'Hexagone mais également, et pour la première fois, des jeunes de 17-18 ans dans les Départements d'Outre Mer.

Extraits et conclusions du rapport :

Dans l'Hexagone,
un fort niveau de tabagisme quotidien tant chez les filles que les garçons : A 18 ans, plus de 4 jeunes sur 10 fument tous les jours.

Une différenciation sexuelle marquée pour l’usage d’alcool : A 18 ans, 4 fois plus de garçons que de filles consomment régulièrement de l’alcool.

Une consommation de cannabis nettement plus masculine : A 18 ans, un jeune sur deux l’a expérimenté mais les usagers réguliers sont trois fois plus nombreux chez les garçons.

Une faible expérimentation des autres substances illicites : A 18 ans, moins de 1 jeune sur 20 a déjà consommé de l’ecstasy.

Une consommation de médicaments psychotropes (NDAM : pour les nerfs, pour dormir) plus fréquente chez les filles : A 18 ans, près d’un tiers des filles en a déjà consommé.

Sorties et usages de substances psychoactives :
Les jeunes dont les sorties musicales sont fréquentes consomment davantage que les autres.

Et dans les DOM ?
L’enquête ESCAPAD a été étendue aux DOM en 2001. Toutefois, afin que l’échantillon soit d’une taille suffisante, les résultats des DOM concernent des jeunes nés en 1983 et 1984 (soit des 17-18 ans) et sont donc comparés avec la même catégorie d’âge en métropole. Les effectifs interrogés en Guyane étaient trop faibles pour être exploités.

Principal enseignement : les prévalences observées en Guadeloupe, Martinique et à la Réunion pour les différents niveaux d’usage du tabac, de l’alcool et du cannabis sont toujours largement plus faibles qu’en métropole.
Concernant le tabac l’expérimentation se situe environ 20 points en deçà des chiffres de la métropole et l’usage quotidien y est deux à trois fois plus rare.
L’usage régulier d’alcool est pour sa part près de quatre fois moins répandu. Seule son expérimentation en Guadeloupe et en Martinique se situe à des niveaux comparables à ceux de la métropole.
Pour le cannabis, l’écart concernant l’expérimentation dépasse dans les trois DOM 20 points pour les garçons et 30 points pour les filles. C’est en Martinique que l’expérimentation de cannabis et son usage récent sont les plus faibles.
L’expérimentation des autres substances est également plus rare qu’en métropole.

Mise à jour aôut 2003 : Voir aussi le dossier de l'exposition sur la prévention de la toxicomanie, délinquance.





Cet article provient de Assemblee Martinique News
http://www.assemblee-martinique.com/nuke/html

L'URL de cet article est:
http://www.assemblee-martinique.com/nuke/html/modules.php?name=News&file=article&sid=43