Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 21 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2709

Régie Publicitaire



Annonces




Revue de Presse: Venezuela : les officiers rebelles isolés
Posté le 24 octobre 2002 à 22:07:27 CEST par Phil

La Caraïbe Jeudi 24 octobre 2002 - 20:27 CARACAS (AFP) - © AFP

Les principales organisations vénézuéliennes de défense des droits humains ont rejeté jeudi l'appel à l'insurrection militaire et civile contre le président Hugo Chavez lancé mardi par 14 officiers, et ont demandé aux autorités de prendre des mesures légales à l'encontre des rebelles.

"Nous rejetons catégoriquement l'appel militaire lancé par un groupe de 14 officiers de haut rang de la FAN (Force armée nationale) qui constitue une invitation explicite à la rupture de l'ordre constitutionnel au Venezuela", indique un communiqué commun des organisations Provea et Red de Apoyo.

Elles exigent des "pouvoirs publics que, dans le cadre d'un strict respect des droits humains consacrés dans (la) réglementation légale, qu'ils prennent des mesures destinées à enquêter et à sanctionner tout acte portant atteinte à l'ordre constitutionnel".

Ces ONG estiment que l'impunité est l'une des raisons de l'aggravation de la crise politique au Venezuela, tant des délits contre les droits humains, que de ceux commis contre des journalistes, des leaders sociaux et des médias.

Ils dénoncent également l'impunité des délits commis par "ceux qui se targuant d'un présumé soutien populaire (...) ont invoqué l'article 350 de la Constitution de la République pour violer cette même Constitution et la volonté exprimée par les urnes électorales", en référence directe aux 14 officiers.

L'article 350 prévoit que "le peuple du Venezuela, fidèle à sa tradition républicaine, à sa lutte pour l'indépendance, la paix et la liberté, reniera tout régime, législation ou autorité contraire aux valeurs, principes et garanties démocratiques ou qui porte atteinte aux droits humains".

Ces 14 officiers d'active, impliqués dans l'éphémère putsch des 12 et 13 avril dernier et sans commandement de troupe, se sont déclarés en rébellion contre M. Chavez, dont ils ont exigé la démission, en appelant l'armée à se soulever et la population à la désobéisance civile.

 
Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Vous pouvez vous inscrire
En tant que membre enregistré, vous pourrez participer et accéder à toutes les rubriques privées du site

Liens connexes
· Plus à propos de La Caraïbe
· Nouvelles transmises par Phil


L'article le plus lu à propos de La Caraïbe:
Haïti : le départ du Président Jean-Bertrand Aristide


Article Rating
Score en moyenne: 0
Votes: 0

Votez pour cet article:

Mauvais
Moyen
Bon
Très Bon
Excellent



Options

Format imprimable  Format imprimable

Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


 

© 2002-2010 Assemblee Martinique.
Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.