Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 15 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2708

Revue de Presse: Un passeport mobilité pour faciliter la venue des jeunes en métropole
Posté le 19 septembre 2002 à 10:03:37 CEST par Phil

Informations Pratiques • source : LE MONDE | 18.09.02 | 12h12

Deux voyages gratuits aller-retour par an vers la métropole pour quelque 11 000 étudiants et 5 000 jeunes de moins de 30 ans en formation professionnelle résidant dans les DOM-TOM : le "passeport mobilité", promis par Jacques Chirac lors de sa campagne présidentielle, est entré en application le 1er septembre. Brigitte Girardin, ministre de l'outre-mer, devait signer, mercredi 18 septembre à la Réunion, les premières conventions avec les opérateurs concernés (conseils régionaux ou départementaux, Agence nationale pour l'insertion et la promotion des travailleurs d'outre-mer) pour mettre en œuvre ce dispositif d'un coût de 17,5 millions d'euros par an, financé en partie par le Fonds d'emploi sur les DOM (Fedom).

Brigitte Girardin, ministre de l'outre-mer, devait signer, mercredi 18 septembre à la Réunion, les premières conventions avec les opérateurs concernés (conseils régionaux ou départementaux, Agence nationale pour l'insertion et la promotion des travailleurs d'outre-mer) pour mettre en œuvre ce dispositif d'un coût de 17,5 millions d'euros par an, financé en partie par le Fonds d'emploi sur les DOM (Fedom).

" Nous avons une mission de service public, ce sont des Français comme les autres, ils ont droit à la liberté de circulation et sur le plan économique", déclarait, le 27 août, Brigitte Girardin sur les ondes de RFO Tahiti.

Cette mesure vient compléter le dispositif destiné à soutenir l'activité aérienne et envisagé dans le projet de loi de programmation pour l'outre-mer : la baisse de 1,5 % des charges sociales sur le smic pour toute compagnie aérienne ayant son siège sur un des territoires d'outre-mer ou assurant une liaison régulière entre la métropole et l'outre-mer.

"METTRE FIN AU MONOPOLE"

En 2001, le flux du trafic vers les DOM-TOM a chuté de 7 % par rapport à 2000, pour s'établir à 3,46 millions de passagers. Cette tendance se confirme avec une baisse de 7 % au premier semestre 2002 par rapport à 2001. Les Antilles sont particulièrement touchées par cet effondrement. Déjà en recul avant le 11 septembre 2001, le trafic a chuté de 10,6 % vers la Martinique et de 6 % vers la Guadeloupe au cours du premier semestre.

Moins de compagnies aériennes, des fréquences réduites et des prix de billets qui s'envolent : le tableau des liaisons DOM-TOM vers la métropole ressemble à s'y méprendre à celui... d'avant juillet 1986, date à laquelle l'autorisation de vol donnée à la compagnie Minerve, affrétée par Nouvelles Frontières, mettait fin au monopole d'Air France sur ces destinations.

"Le gouvernement fera en sorte qu'il y ait une deuxième compagnie puissante sur l'outre-mer pour que nos compatriotes n'aient pas à faire face à une situation de monopole", indique Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux transports et à la mer.

Pour l'heure, toute décision concernant les liaisons métropoles DOM-TOM reste suspendue à l'avenir de la compagnie Air Lib (Le Monde du 20 août 2002), dont le versement du prêt de 30 millions d'euros, accordé par le gouvernement précédent, s'achève le 9 novembre.

Dominique Buffier

 
Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Vous pouvez vous inscrire
En tant que membre enregistré, vous pourrez participer et accéder à toutes les rubriques privées du site

Liens connexes
· Plus à propos de Informations Pratiques
· Nouvelles transmises par Phil


L'article le plus lu à propos de Informations Pratiques:
AMEP - association martiniquaise d'éducation populaire


Article Rating
Score en moyenne: 0
Votes: 0

Votez pour cet article:

Mauvais
Moyen
Bon
Très Bon
Excellent



Options

Format imprimable  Format imprimable

Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


 

© 2002-2010 Assemblee Martinique.
Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.