Assemblée Martinique News
Rechercher
Sujets
  Créer votre compte Accueil  ·  Sujets  ·  Téléchargements  ·  Votre compte  ·  Proposer un article  ·  Top 15  ·  Top Annuaire  
Menu
· Home
· Articles récents
· Exposition-Dossiers
· FAQ
· Suggestion
· Forum
· Liste des Membres
· Messages Privés
· Rechercher
· Archives
· Proposer un article
· Sondages
· Top 15
· Sujets d'actualité
· Annuaire de Sites Web Antillais
· Votre Compte

Qui est connecté ?
Il y a pour le moment 62 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

Rechercher


Sondage
Si vous aviez le choix, vous préféreriez vivre...

au Canada
en région parisienne
en Guyane Française
en province (France)
en Amérique du Sud (hors Guyane)
aux Antilles
en Afrique
à Londres
aux U.S.A
en Inde ou Asie
en Europe de l'Ouest (hors France)
Je suis bien là où je vis



Résultats
Sondages

Votes 2691

L'Odyssée des Géants de Carnaval
Posté le 29 novembre 2005 à 21:33:26 CET par Phil

Arts Bravant depuis seulement quelques années la houle des groupes à pieds, les Géants de Carnaval dominent de leur stature élégante la liesse des jours gras.

Pendant la parade, l'escorte de créateurs, décorateurs, stylistes et secouristes qui les accompagnent dans ce défi permanent lancé à la gravité, veille aux minutieux réglages de leurs mécaniques délicates et satinées.
Quel plaisir de les voir tanguer des épaules au rythme spectaculaire des orchestres de rue !
Comment réprimer l'hilarité déclenchée par leurs physionomies,leurs représentations théâtrales, la fantaisie de leurs accessoires, leurs allées-venues provocantes, leurs postures cocasses et qui seraient si parfaitement instables sans le brio des porteurs ?

Le génie des Géants

L'ingénieurie martiniquaise des Géants Caribéens a été réinventée en 1999 par une poignée de passionnés regroupés dans l'association KBC (Kalans Beach Club). Ce commando des services de renseignements artistiques a mis au point, après un voyage édifiant sur les océans carnavalesques de Trinidad, la conception, la logistique, la symbolique et la mécanique de ces armatures grandioses.

Sans aucun brevet, ni support industriel, sans le moindre contact ni expertise transfuge, sans aucune donnée médicale permettant d'adapter le dispositif à l'anatomie du porteur humain, ils créèrent le géant martiniquais ex nihilo à partir des quelques visions fugaces de ces vaisseaux articulés, enregistrées avec les moyens du bord, lors de leur périple.
Passant au large de notre sempiternel diable rouge, la délégation ne put contenir son enthousiasme. Depuis cette rencontre-éclair, le géant de carnaval vient régulièrement prêter allégence au souverain Vaval de Martinique.

La déclaration de Gulliver

C'est en 2000 que les premiers géants sortirent des chantiers de Fort-de-France, tel un manifeste, sous la forme du couple de l'année : Chaben et Lucette (sé on tèt !), tous jeunes mariés de leur collaboration régionale et politique sur l'autel de la déclaration de Basse-Terre. Quatre mètres cinquante et dix huit kilogs ergonomiques pour le confort du porteur, un système mécanique stable en aluminium, une tête en résine polyester... Le précurseur des géants de carnaval martiniquais est une réussite.
Sur le plan esthétique, il suffira de rémédier à l'absence du cou l'année prochaine, et l'anthropomorphisme du géant sera parfaitement atteint.

Des Dalton sur la Montagne Pelée

Forte de cette expérience, le moment était venu pour l'association de présenter non plus deux mais quatre géants. La seconde régate des Géants (2001) s'est donc déroulée autour du thème des quatres bagnards cette fois, admirablement proportionnés.

L'année 2002, bicentenaire de La Première Catastophe (Saint-Pierre) a été l'occasion de décliner le thème des masques de la cité perdue : le Mas Lanmò, la Dyables, le Papa Dyab et le Mèdsin Lopital avec son affreux stétoscope.

Puis 2003 a révélé les Géants du Zouk : Jocelyne Béroard, Jacob Desvarieux, Jean-Philippe Marthély et Jean-Claude Naimro furent ainsi immortalisés par cette technologie déjà bien rodée, lors de cet hommage inattendu du vidé au zouk. Enfin en 2004, les acolytes de KBC se sont exilés quelques temps pour aller préparer à l'occasion d'une pause bien méritée en Guyane, le retour des Géants de 2005.

Cette apothéose correspond à l'arrivée des envahisseurs, aliens, extra-terrestres où l'adaptation des lunettes au géant et l'ajout de lumières furent les éléments remarquables de l'année 2005 où furent présentés les quatre Géants psychédéliques Extra-Terrestres, totalement déments du point de vue de la simple décadence carnavalesque.

Alchimie du Géant de Carnaval

A l'instar de l'indétrônable bwa-bwa, le Géant fait désormais partie du carnaval martiniquais et repose sur une ingéniosité en constante renouvellement. Son thème, son design, sa trajectoire et sa carrure permettent de dominer à lui seul une myriade de groupes de carnavaliers tous plus sonores et colorés les uns que les autres, et de lui assurer un succès indiscutable dans toutes les parades.
Comme nous allons l'évoquer après ce bref historique, la conception et l'aura du Géant de Carnaval loin d'être les fruits du hasard et de l'imprécision chaotique du vidé, en font la proue du carnaval de demain, une véritable préfiguration à la pointe de la magie, de l'innovation, de la sécurité et de la créativité.

Tout d'abord, le choix du matériau (aluminium) assure la légèreté du squelette, sans toutefois résoudre le problème dynamique de la prise du vent, le géant doit faire face comme la voile d'une planche aux rafales qui peuvent le déséquilibrer, ou tordre ses membres.
Il doit maintenir son centre de gravité légèrement vers l'avant et l'expérience du porteur permet de le guider. Les perches qui animent les jambes du géant sont reliées directement au pieds du porteur, accroissant la difficulté de "manier" son gigantisme. Chaque porteur est donc accompagné d'un complice aux aguets veillant à la sécurité de sa trajectoire, dans une relation de confiance totale, prêt à bloquer le mât en cas d'embardée ou de bords périlleux. En plus de l'accompagnateur dédié, le porteur est également flanqué d'un secouriste gardant précieusement dans son sac à dos les articles de premiers secours du géant (pinces, fils métalliques, scotch, lampe de poche...) prêt à opérer et à rafistoler une avarie imprévue.

Ensuite, la logistique du transport et du ravitaillement des géants nécessite également un fourgon spacieux, monopolisé pendant toute la semaine grasse. Il est aussi délicat de faire voyager un géant en raison des problèmes de cargo direct ou d'avion gros porteur entre les îles de la Caraïbe. Le bateau reste encore son moyen de locomotion de prédilection vers les îles voisines. Remarquons que l'escamotage du mât est à l'étude pour réduire les problèmes de dimensions inhérents au géant.
Autre casse-tête : l'approvisionnement gargantuesque du matériel de construction peut se révéler problématique et exige de déployer des trésors d'intelligence pour se procurer à temps et en quantité suffisante les tubes d'aluminium, la résine, les matériaux composites, la peinture, les accessoires, les lampes, les rouages et surtout le tissu qui habillera le squelette.

Le choix du tissu porte sur une étoffe qui sèche rapidement (en cas d'averse pouvant alourdir le linge du géant) et qui offre toutes les caractéristiques chatoyantes du bel effet des tenues de carnaval : ainsi, le satin et le lamé ont été retenus.

L'ajout de lumière, éclairages et diodes électroluminescentes pose également le problème de l'alimentation électrique (poids et fixation de la batterie sur le porteur) et demande le déploiement de compétences d'electrotechnique et de câblage.

Enfin, l'emblème du sponsor doit être affiché au dos du géant pour que la télévision puisse le cadrer des pieds à la tête, sans pour autant que le média déroge à ses règles de discrétion en matière de publicité, et pour que les spectateurs visualisent la marque du mécène de géant.
Notons qu'en raison du succès de la manifestation du tour des yoles, la voile des yoles fait désormais exception dans le paysage médiatique puisque les marques de sponsors sont filmées et évoquées sans vergogne au point que ces marques même désignent maintenant les yoles plus que leur nom de baptême (Géant Orange par exemple au lieu de Bwé Mitan). Espérons qu'au fil du temps les géants, supports publicitaires de choix, seront également dispensés de ces contraintes.

Tous ces éléments contribuent à faire du design du géant de carnaval un projet de haut vol et exigent de la part des faiseurs de géant une constante faculté d'innovation pour atteindre la technicité, la commodité et la beauté carnavalesque optimales.
Suite à ces révélations, il ne me reste plus qu'à suivre, pour les aficionados de carnaval avertis, la préparation progressive en ateliers des géants de 2006 et à capter le signal du programme de leurs sorties lors du carnaval prochain...


Friday Carnival Party 2006


Bay Color 2006


Dimanche gras Fort-de-France 2006

Programme KBC 2006
  • 24/02 : parade nocturne Friday Carnival Party (SA KI FET FET), Lamentin
  • 25/02 samedi gras : Bay color (NOU PA SAV) - Tenue traditionnelle, Lamentin
  • 26/02 : parade de Fort-de-France (tenue traditionnelle)
  • 27/02 : parade nocturne au Lamentin (Medsen lopital)
  • 28/02 : Fort-de-France (diable rouge), Lamentin
  • 1er mars : Lamentin

    Lien : Site perso du plasticien Romuald Sainte-Rose,
    designer et décorateur émérite de têtes de Géants de Carnaval martiniquais.

  •  
    Identification
    Surnom/Pseudo

    Mot de Passe

    Vous n'avez pas encore de compte?
    Vous pouvez vous inscrire
    En tant que membre enregistré, vous pourrez participer et accéder à toutes les rubriques privées du site

    Liens connexes
    · Linux Artist
    · Intel
    · Plus à propos de Arts
    · Nouvelles transmises par Phil


    L'article le plus lu à propos de Arts:
    NèG MAWON (film là)


    Article Rating
    Score en moyenne: 5
    Votes: 3


    Votez pour cet article:

    Mauvais
    Moyen
    Bon
    Très Bon
    Excellent



    Options

    Format imprimable  Format imprimable

    Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


     

    © 2002-2010 Assemblee Martinique.
    Portail developpe en PHP (Nuke) sous licence GNU/GPL.