Altice (ATC) offre 7 milliards d'euros pour Portugal Telecom (PT)

  • Imprimer
Altice

Altice SA (ATC), câblo holding du milliardaire Patrick Drahi, a fait une offre en vue d'acquérir les actifs portugais Portugal Telecom (PT) de Oi SA du Brésil. (OIBR4), d'une valeur de 7 milliards d'euros. ALTICE, PORTUGAL TELECOM, NUMERICABLE GROUP,, BANCO ESPIRITO SANTO.

Patrick Drahi, le milliardaire et président du Altice SA. Altice basée au Luxembourg a parlé aux intervenants Oi au Brésil et au Portugal.

L'offre a une valeur d'entreprise de 7,025 milliards d'euros (8,8 milliards de dollars) et est entièrement financée, a déclaré Altice dans un communiqué le 2 novembre.

L'offre comprend les entreprises existantes de Portugal Telecom à l'extérieur de l'Afrique et exclut certains titres de créance et des instruments de financement.

Une candidature réussie par Altice serait détendre une fusion entre Portugal Telecom SA et Oi basé à Rio de Janeiro. Drahi, avec une valeur nette de 9,5 milliards de dollars, selon l'indice Bloomberg des milliardaires, est intéressé par une fusion transatlantique en tant que partenaire de la société portugaise et  se prépare à participer à la consolidation de l'industrie du téléphone au Brésil.

"Si cette offre est acceptée, la transaction,  l'endettement financier net et autres ajustements du prix d'achat seront financées par une nouvelle dette et de la trésorerie existante de Altice", a déclaré Altice dans la déclaration.

Les opérateurs de télécommunications espagnol Telefonica et britannique Vodafone sont également intéressés par l'acquisition de l'opérateur portugais.

Altice, qui détient déjà des actifs de câblodistribution Cabovisao et Oni au Portugal, a été la recherche d'acquisitions en vrac dans les marchés à travers l'Europe. Altice cette année a accepté d'acheter l'opérateur français porteur du téléphone mobile SFR dans une affaire de $ 23,000,000,000 dans le cadre d'un plan visant à combiner l'actif avec le Groupe Numericable de Drahi. Il acquiert égalementn Only (Outremer Telecom) présent en Martinique, Guadeloupe, Guyane et la Réunion. le groupe a reçu le 27 octobre le feu vert sous conditions de l'Autorité de la concurrence pour le rachat de l'opérateur mobile SFR. Ces conditions incluent la cession des activités de téléphonie mobile d'Only à la Réunion et Mayotte (Océan indien). L'antenne privée de télévision de Martinique ATV a été également reprise suite à sa récente liquidation judiciaire, par M. Jean-Michel Hegesippe (H Media), partenaire de M. Patrick Drahi , créateur et PDG d'Only, désormais membre d'Altice SA..

Oi et Portugal Telecom ont convenu d'une fusion il y a environ un an pour créer un opérateur avec 100 millions de clients pour rivaliser avec Telefonica SA (TEF) et America Movil SAB de Carlos Slim. Les actions Oi ont chuté depuis l'annonce.

En Juillet, les transporteurs ont renégocié la transaction pour donner à Portugal Telecom une participation inférieure dans la société fusionnée ( de 38% à 25,6%).. Puis il est apparu que le partenaire basé à Lisbonne tenait la dette à court terme par défaut Rioforte Investments SA de Espirito Santo International SA, groupe financier espagnol en faillite. 

L'offre de Altice exclut la dette Rioforte, est précisé dans la déclaration.

Les actionnaires de contrôle de Oi comprennent les familles  Andrade Gutierrez et Jereissati.

Les actionnaires portugais de la société holding Portugal Telecom SGPS SA, qui détient maintenant la dette Rioforte et la participation Oi, comprennent des investissements de la Stratégie, Grupo Visabeira SGPS SA et Novo Banco SA, la banque qui a émergé de l'éclatement de la Banco Espirito Santo SA.