SNCF La grève des cheminots reconduite lundi

  • Imprimer
SNCF La grève des cheminots

La grève des cheminots français (SNCF) se poursuit lundi 16 Juin faute d'accord alors que les premières épreuves du bac débutent, un dispositif exceptionnel est mis en place pour les lycéens.

Grève des cheminots lundi

Malgré les appels pressants à reprendre le travail pour ne pas pénaliser les candidats au bac qui planchent, les cheminots continuent leur grève. Le conflit semble dans l'impasse, à la veille du débat parlementaire sur la réforme ferroviaire contestée par la CGT et SUD-Rail, les deux premiers syndicats français à la SNCF.

A situation exceptionnelle, dispositif exceptionnel: pour permettre à tous les lycéens d'arriver dans les temps à leur centre d'examen, la SNCF a mobilisé 10'000 gilets rouges et prévu autocollants, covoiturage gratuit ainsi que trains et bus aux moments-clés.

Malgré la grève, la plupart des TGV vers la Suisse vont circuler. Concrètement, un seul train sera supprimé sur la liaison Lausanne-Paris, a indiqué à l'ats une porte-parole des CFF, Donatella Del Vecchio. Dix TGV sur douze sont prévus sur le tronçon Zurich-Paris.

Par ailleurs, huit des onze TGV de la ligne Genève-Paris vont rouler. Le trafic sur ces liaisons est davantage assuré que durant le week-end. En revanche, comme lors des jours précédents, les trois TGV de Genève pour Marseille, Nice ou Montpellier resteront biffés de l'horaire. Par ailleurs, tous les trains régionaux TER au départ de Genève pour le territoire français seront supprimés.

Mobilisation "forte"

Depuis plusieurs jours, les appels à arrêter la grève se font pressants, de la part du président François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls. Mais aucune sortie de crise ne semble se dessiner avant mardi, premier jour d'examen de la réforme ferroviaire jugée "indispensable" par le gouvernement et approuvée par les syndicats Unsa et CFDT de la SNCF.

"La mobilisation reste forte", a assuré à l'AFP la CGT. Entre mercredi et vendredi, la SNCF avait constaté une baisse de 10 points du taux de grévistes, un chiffre global qui cache des disparités selon les métiers, les conducteurs et les contrôleurs étant les plus mobilisés.

Dimanche soir, la CGT et SUD-Rail, dans un communiqué commun, affirment que "gouvernement et direction de la SNCF portent l'entière responsabilité du conflit en cours et doivent prendre en compte les attentes légitimes des cheminots". Ils appellent à un rassemblement mardi devant l'Assemblée nationale.

La réforme ferrovaire vise à stabiliser la dette du secteur ferroviaire (44 milliards d'euros) et préparer son ouverture totale à la concurrence. Pour cela, elle prévoit de regrouper la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.