Dieudonné renonce au spectacle interdit

  • Imprimer
Dieudonné renonce au spectacle interdit

Dieudonné renonce au spectacle interdit par le Président et le Ministre de l'intérieur français : "Le Mur". "Je ne jouerai plus le spectacle 'Le Mur'", a-dit Dieudonné, en présentant un nouveau spectacle consacré dit-il à l'Afrique. Le point de vue des Britanniques.

 

"Dans mon spectacle, aujourd'hui, il n'y aura pas les propos visés dans tous ces arrêtés". "Je pense que cela entérine la fin d'un débat judiciaire. Aujourd'hui il n'y a plus d'affaire Dieudonné."

Affaire Dieudonné terminée

L'humoriste a dénoncé "l'ingérence politique" qui a conduit aux interdictions de son spectacle/ Dieudonné a été condamné à de multiples reprises pour antisémitisme. "Je pense que ce n'est pas au Conseil d'Etat de soupeser les blagues", a-t-il ajouté.

Dieudonné : François Hollande a-t-il eu raison de soutenir l'interdiction ?


Est-ce que le comédien controversé Dieudonné M'bala M'bala , l'homme derrière le geste de quenelle , doit être réduit au silence par la loi - ou par des arguments plus nets ? Andrew Hussey et Padraig Reidy ouvre le débat épineux du problème de la France.

Les partisans de l'humoriste français Dieudonné font le geste de la quenelle lors d'une manifestation à Paris . Photo : Aurélien Meunier / Sipa / Rex

Andrew Hussey est doyen de l'Université de London Institute à Paris

Je suppose que mon point de départ doit être qu'il n'y ait pas de doute que Dieudonné ne soit pas un comédien , mais plutôt un raciste à la recherche d'attention et un antisémite . Il n'est certainement plus drôle, si jamais il l'a été . Il est , cependant, un expert en provocation , ce que prouvent ses derniers actes et déclarations, y compris la célèbre "quenelle " , sont tout. Plus précisément , ce qu'il fait vraiment c'est testre les limites de la loi française - en particulier la Loi Gayssot de 1990, la loi soi-disant anti- négationniste qui , entre autres choses , fait effectivement de la négation de l'Holocauste ( négationnisme en français ) un crime. Le système de croyances de Dieudonné et ceux de ses partisans est que «l'établissement français " (establishment) utilise la mémoire de l'Holocauste pour exercer un pouvoir sur les populations marginalisées de la France et renforcer les intérêts juifs. Personne ne cherche à l'empêcher de croire à cela ou d'exprimer son point de vue . La Loi Gayssot, cependant, impose des limites à quel point un individu peut prétendre que les crimes contre l'humanité , tels que définis au procès de Nuremberg , n'ont pas eu lieu - et c'est le point de droit que Dieudonné défie avec sa propagande .

On peut ou non être d'accord avec la Loi Gayssot - il n'existe pas de loi en Angleterre - mais à partir de l'affaire Dreyfus ,  de la seconde guerre mondiale , depuis les meurtres à Toulouse de 2012, il n'y a guère plus de motif de division , émotive , même mortelle , de question dans la société française que l'antisémitisme . C'est pourquoi la Loi Gayssot existe , et pourquoi je sympathise avec l'exaspération du gouvernement français , qui cherche à agir décemment , si maladroitement , face à des provocations de ce clown de la démagogie.

Padraig Reidy , rédacteur principal à Index on Censorship

Je suis heureux qu'aucun de nous va essayer de décrire Dieudonné comme un autre que ce qu'il est après tout - un bigot de démagogie . Trop souvent dans les discussions sur les questions de liberté d'expression , les gens vont tenter de minimiser ou détourner l'attention des faits horribles , ou de tenter de rationaliser le sectarisme des autres . J'espère que je ne tombe pas dans ce piège .

Je ne doute vraiment pas que le soutien de François Hollande pour les interdictions municipales de spectaclesde Dieudonné soit bien intentionné . Un grand nombre de lois culpabilisantes modernes sont conçues comme protection plutôt que punition . Mais vous l'avez souligné le problème vous-même . Dieudonné et ses amis se voient déjà comme « anti-establishment » et ont justifié le salut de quenelle qui a conduit à cette controverse comme un geste contre les pouvoirs en place . Comme Mark Gardner (Communauté Sécurité de confiance) de la Grande-Bretagne a écrit , ce qui conduit à un amalgame facile entre « l"establishment » et  idées démodées antisémites sur les « pouvoir juif », « capitalisme juif " et plus . Dieudonné a déjà eu des condamnations pour antisémitisme , mais il semble avoir fait peu tort à sa position parmi les fans , et peut-être même renforcé sa position comme un rebelle . Je me demande si la loi bien intentionnée n'aura en effet fait plus de mal que de bien.

Eh bien, je pense que vous avez mis le doigt dans le mille . L'une des contradictions fondamentales de la Loi Gayssot , c'est qu'elle donne à quelqu'un comme Dieudonné quelque chose sur quoi tirer , et lorsque le gouvernement se retourne contre lui il légitime tous ses arguments qu'il est une victime, un chef de file des dépossédés , et ainsi de suite . C'est pourquoi le spectacle ( Le Mur ), qui a été exécuté à Paris a été plein tous les soirs , avec un public essentiellement masculin , souvent de la banlieue , qui aiment ses blagues anti-juives , ses attaques contre l'Etat français . Plus important encore, il flatte son auditoire , en disant qu'en venant le voir , ils risquent d'enfreindre la loi et d'être " complice de crimes contre l'humanité '' ( c'est une citation de Dieudonné ) . C'est un défi direct à la Loi Gayssot et son public aime cela.

Mais cela ne veut pas dire qu'elle est tout à fait une mauvaise loi - c'est la Loi Gayssot qui a permis au gouvernement français d'extirper le «cancer négationniste» au cœur de l'Université de Lyon III en 2001 . L'endroit a été criblé d'élèves " négationnistes " et des universitaires , dont Bruno Gollnisch , une figure de proue du Front national . C'était comme avoir David Irving et ses camarades en charge de l'Université de Manchester . Aucun gouvernement pourrait tolérer ce niveau de fraude scolaire et de malice. Gollnisch s'est retrouvé avec une peine de prison (finalement suspendue ). Dieudonné peut bien finir de la même façon . Deux d'entre eux sont faits martyrs par la loi ( Gollnisch a soutenu la quenelle , d'ailleurs) . Mais Hollande doit sauvegarder l'interdiction . Aucun président de la république indivisible , de droite ou de gauche , ne peut faire autrement.

PR. Techniquement , dans le cadre de la tournée de Dieudonné , le raisonnement de l'interdiction n'est pas une violation de la loi sur la haine et le négationnisme , mais une menace potentielle pour l'ordre public . L'invocation d'une menace à l'ordre public comme un outil de censure ad hoc n'est pas exactement idéal , n'est-ce pas ? Mais bien sûr, la Loi Gayssot constitue la toile de fond et la justification intellectuelle et juridique pour tout ce qui suit . Donc, en dehors de l'argument moral de la censure , les questions sont : quel est le but de la loi ? Y a t'elle travaillé ? Si le but de la loi est de discréditer le "révisionniste" de la Shoah alors je dirais qu'il n'a pas atteint son objectif. Dieudonné vend bien ses spectacles; le précédent Bruno Gollnisch est élu au Parlement européen .

A-t-elle but de prévenir la montée de l'extrême droite ? Encore une fois, c'est soutenir qu'il a échoué. Le Front national a maintenu un pourcentage du vote dans les années dernières , sur le même rhytme que quand la loi a été introduite .

On pourrait dire que sans la loi , révisionnisme de l'Holocauste et l'antisémitismes pourraient être encore plus forts , mais le fait est , ce n'est pas une expérience de laboratoire : il n'y a pas de de «contrôle» où nous pouvons voir quel résultat alternatif il pourrait y avoir. Ce que nous savons , c'est que nous avons des centaines de jeunes Français à tirer des coups de pied transgressifs en postant des photos d'eux faisant des " saluts nazis inversées" sur les sites juifs .

AH. Je pense que la loi a évidemment ses limites ici . La réalité est que l'antisémitisme se trouve profondément au cœur de l'histoire et de la société françaises et aucune loi ne va jamais changer cela - c'est de limiter les dégâts au mieux . Mais je n'achète pas l'argument que la loi française ait créé cette situation , ou que c'est ce qui la fait empirer . Je pense ici à l'exemple de LF Céline - sans doute le plus grand romancier français du XXème siècle , et un antisémite vicieux dont les tracts pro - Hitler étaient si violemment anti - juif qu'ils ont choqué les autorités nazies . Ces livres n'ont tranquillement pas été réédités depuis les années 1930 - ou  vendus à des prix gonflés dans les éditions douteuses à des réunions de droite à travers l'Europe . Le point que je fais ici est que , dans un sens, vous avez raison - aucune loi ne pourra jamais contrôler cet état d'esprit . Je pense que Sartre a raison dans son essai Portrait d'un antisémite , quand il dit que l'antisémitisme français (y compris Céline ) vient d'un sentiment d' « inauthenticité » - convaincu de sa propre place dans la société , l'antisémite trouve du réconfort dans la haine de la réalité des Juifs. C'est ce qui se passe dans la banlieue - perçue  coupée de et humiliée par l'établissement français. Le moyen de sortir de cette situation difficile et compliquée - apportant ceux qui se sentent exclus de nouveau dans le centre de la vie politique et culturelle . C'est encore plus difficile de le faire lorsque les goûts de Dieudonné , qui se nourrit de division et dépossession , sont évidemment de travailler contre cette idée, évoquant tous les vieux fantômes du passé français . Je ne suis pas vraiment pour faire l'affaire de la censure , juste sonner une note de prudence. En fin de compte , il se pourrait bien que ce dont la France a besoin comme solutions n'est pas politique ou moral , ou même la psychiatrie , mais un exorciste.

PR Un bon psychiatre , et même un bon exorciste , serait dire que l'on doit débusquer un problème et le regarder droit dans les yeux . Le problème avec les lois utilisées pour poursuivre Dieudonné , Faurisson , Gollnisch et leur nature diabolique , c'est qu'il peut , d'une façon particulière , diminuer notre capacité à argumenter contre eux. Il est certes épuisant de discuter avec les antisémites et révisionnistes - ils ont tendance à être à la fois désagréables et obsessionnels - mais nous devons discuter . Si nous nous appuyons sur la censure juridique pour les vaincre , nous pouvons constater que les armes intellectuelles dont nous avons besoin pour les contrer dans une discussion ouverte seront vite ennuyeuses.

La semaine prochaine, voit le jour anniversaire de l'assassinat de Hrant Dink , le journaliste turco-arménien qui a fait campagne pour un dialogue ouvert sur le génocide arménien ( en Turquie , être  accusé de reconnaissance de génocide , et non le refus de celui-ci , c'est tabou ) . Lorsque le gouvernement français a proposé l'application d'une loi similaire à celle du génocide arménien comme il le fait à la Shoah , Dink a dit qu'il allait voler à Paris afin de briser la loi , estimant , comme je le fais , que la réglementation stricte sur ce que les gens peuvent et ne peuvent pas dire finalement nous diminue tous.

Il peut être vrai que l'antisémitisme est profondément ancré en France , et je n'irais certainement pas jusqu'à suggérer qu'il a simplement été créé par cette loi . Mais l'interdiction de la tournée de Dieudonné , sera , je pense , faire peu pour lui et ses compagnons de voyage pour l'affaiblir . Ils portent leur badge de hors la loi avec fierté . Nous n'arrêterons pas l'antisémitisme en l'interdisant . Nous devons aiguiser nos arguments et commencer à nous battre . (The Guardian)

Le livre de Andrew Hussey L'Intifada française (The French Intifada) sera publié en Mars par Granta