04-12-2020
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 529
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 
 
 

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Première supernova observée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
21-05-2008

Les Américains de Princeton et Berkeley ont observé pour la première fois l'explosion et la mort d'une étoile en supernova.

"C'est comme gagner à la loterie astronomique". Un vrai coup de chance cosmique a permis à des astronomes d'assister pour la première fois le 9 janvier dernier à l'explosion en supernova d'une étoile. Les premiers résultats de leurs observations sont publiés jeudi dans la revue scientifique "Nature".

A l'aide de Swift, un satellite de la NASA muni d'un télescope à rayons-X, les astronomes étaient en train d'observer une étoile en train de mourir lorsqu'une autre étoile de la même galaxie a commencé à exploser. Une déflagration qui a produit une lumière 100 milliards de fois plus brillante que notre soleil. Plusieurs télescopes au sol ont également été utilisés pour observer le phénomène.

"C'est comme gagner à la loterie astronomique", souligne Alicia Soderberg, chercheuse en astrophysique à l'université de Princeton et principal auteur de l'étude. "Nous avons enregistré tout le processus du début à la fin."

Ce fut "un moment très spécial", note de son côté Alex Filippenko, professeur d'astronomie de l'université de Californie à Berkeley, "car il s'agit de la naissance et, dans un sens, de la mort d'une étoile".

Un décès qui s'est traduit par une gigantesque explosion. "La même quantité d'énergie est libérée en une seconde par la mort d'une étoile que par toutes les autres étoiles que vous pouvez voir dans l'univers visible", explique M. Filippenko.

Moins de 1% des étoiles dans l'univers mourront de cette manière, sous la forme d'une supernova, souligne l'astronome. La plupart des étoiles, dont notre soleil, connaîtront une fin différente: elles se renforceront avant de se transformer progressivement en naines blanches, des "étoiles à la retraite" qui produisent peu d'énergie, précise M. Filippenko.

Le phénomène a été observé dans la galaxie NGC2770, un amas d'étoiles banal, situé à environ 100 millions d'années-lumière de la Terre. L'étoile qui a explosé n'avait que 10 millions d'années et présentait le même diamètre que le soleil mais était 10 à 20 fois plus dense.

L'explosion de cette supernova n'était visible que dans la longueur d'onde des rayons-X. Le satellite Swift se trouvait par hasard orienté dans la bonne direction pour détecter le phénomène, souligne Mme Soderberg. Autre heureux hasard, un télescope optique de l'université de Berkeley était pointé sur la même région et a pris des images de l'étoile trois heures avant son explosion.

La nouvelle observation semble confirmer les théories émises il y a des décennies sur la manière dont certaines étoiles explosent et meurent, et elle n'est pas de nature à changer de manière fondamentale l'astrophysique, souligne Stan Woosley, astrophysicien de l'université de Californie, qui n'a pas participé aux travaux. AP

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2020 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM