24-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
USA Ouragan Katrina deux ans après Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
26-08-2007

Deux ans après l'ouragan Katrina sur la côte Sud des USA, les urbanistes américains s'interrogent encore sur la reconstruction des villes.

Ouragan Katrina  

Deux ans après Katrina


Deux ans après le passage dévastateur de l'ouragan Katrina, deux visions s'affrontent pour la reconstruction de la côte américaine du Golfe du Mexique: rebâtir à l'identique ou tourner la page.

Plusieurs spécialistes de l'aménagement du territoire représentant le courant du "New Urbanism" (nouvel urbanisme) tentent ainsi de convaincre les habitants de petites communautés du Mississippi, Etat où Katrina a fait plus de 200 morts et causé des dégâts se chiffrant à plusieurs milliards de dollars, du bien-fondé de leurs idées: des quartiers plus compacts où le piéton est roi.

Leur vision: remplacer les avenues interminables par des quartiers plus compacts. Les règles du nouvel urbanisme prévoient des rues plus étroites et de fréquents petits espaces verts dans un concentré de vie quotidienne où tous les commerces se trouvent à proximité.

Mais leurs adversaires souhaitent retrouver leur localité telle qu'ils la connaissaient avant le 29 août 2005. Pass Christian faisait partie de ce que certaines mauvaises langues appellent la "Riviera des péquenauds", avec ses péniches-casino clinquantes, ses magasins en bord de mer aux couleurs tape-dans-l'oeil, ses vieux motels et ses plages artificielles.

Une réunion a rassemblé récemment plusieurs dizaines de propriétaires et commerçants dans l'ancienne bibliothèque de la ville, ravagée par Katrina. L'architecte urbain Jeff Bounds, tenant du nouvel urbanisme, a présenté sa vision tout en notant, lucide: "évidemment, l'argent ne pousse pas aux arbres".

De nombreuses communautés côtières connaissent exactement le même problème que Pass Christian: les coûts dans les secteurs du bâtiment et des assurances ont enflé après le passage de l'ouragan, alors que les fonds fédéraux arrivent lentement. Et la région est affaiblie tant en termes d'emploi que de logements.

Un autre frein au renouvellement est le conservatisme ambiant, selon l'urbaniste Robert Alminana, qui se trouve, lui à Gulfport. "Les gens détestent le changement. Ils choisiraient plutôt ce qu'ils connaissent que de tout jeter par la fenêtre et recommencer à zéro", observe-t-il.

Un des pionniers du nouvel urbanisme, Andres Duany, qui a réalisé une des toutes premières communautés entièrement inspirées de ce mouvement, Seaside (Floride), se heurte de son côté aux vieilles recettes économiques de Biloxi, autre communauté dévastée. Ses dirigeants veulent favoriser le développement des jeux d'argent, selon Duany. Huit casinos flottants y sont effectivement aujourd'hui amarrés, après l'adoption d'une loi qui a permis, dans le sillage de l'ouragan, à ces péniches d'élire domicile dans les ports.

A Pass Christian, le maire Leo McDermott prédit que, faute de fonds, les plans néo-urbanistes ont peu de chances d'aboutir. "Vous savez dessiner, je sais dessiner, ils savent dessiner. Mais au final, le marché déterminera l'issue", souligne-t-il.

Pour Walter Ketchings, membre de la Commission de planification de Pass Christian, l'essentiel est de se mettre à la tâche. "Il faut qu'on arrête de parler, et qu'on commence à donner des coups de marteau". 
Source : AP.

Archives : Katrina kiffe le pays Cajun

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM