25-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
USA Barack Obama en avance dans l'Iowa Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
07-01-2008

Le sénateur Barack Obama est en avance dans l'état de l'Iowa dans les primaires démocrates de l'élection présidentielle US. Le succès d'Obama montre-t-il que les Américains sont prêts à élire un président noir ?

Barack Obama 

Le succès de Barack Obama dans les caucus de l'Iowa, un Etat très majoritairement blanc, montre que le sénateur de l'Illinois reçoit un soutien qui dépasse largement les clivages raciaux, semblant indiquer que l'Amérique est prête à se choisir un président noir.

L'avance d'Obama dans l'Iowa lui donne une légitimité que le candidat devra confirmer lors des prochaines échéances et en premier lieu mardi dans le New Hampshire, un autre Etat qui n'a qu'une petite minorité noire. Pour l'heure, les sondages le placent en tête, alors qu'il était à égalité avec Hillary Clinton à la mi-décembre.

Mais la première victoire du candidat semble déjà valider un sondage de 2007 selon lequel les Américains seraient prêts à voter pour un noir. Ils ne sont plus que 5% à répondre qu'ils ne voteraient pas pour un candidat afro-américain, alors qu'ils étaient encore une majorité il y a une cinquantaine d'année.

Obama n'est pas le premier noir à remporter une primaire démocrate. En 1988, le militant des droits civiques Jesse Jackson avait collectionné les victoires, mais essentiellement dans le sud des Etats-Unis: l'Alabama, la Caroline du Sud, la Géorgie, la Louisiane, le Michigan, le Mississippi, la Virginie et le District de Columbia l'avaient choisi.

Mais Obama, fils d'un Kényan et d'une Américaine blanche du Kansas, ne se présente pas comme les précédents candidats noirs. Il n'était qu'un enfant au plus fort du mouvement des droits civiques et n'a pas placé les questions raciales au centre de sa campagne.

"Obama fait campagne d'une façon que beaucoup de blancs trouvent très sympathique", commente Merle Black, spécialiste de sciences politiques à l'université d'Emory. "Il ne les culpabilise pas. Il ne fait pas une campagne à la Jesse Jackson où à la Al Sharpton (pasteur militant noir des droits civiques candidat à l'investiture démocrate en 2004). Il se positionne lui-même comme un candidat qui se trouve être également noir, plutôt que comme un candidat noir."  (source : AP)

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM