23-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Advertisement
Un court-bouillon de poisson du riz avec des légumes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
23-02-2013

Cuisine Antillaise. Un court-bouillon de poisson du riz ou accompagné des légumes du pays, est un plat bien consommé aux Antilles.

Court-Bouillon de Poisson avec légumes
Koubouyon Pwason

Comme le colombo ou le blaff, le court-bouillon de poisson fait partie de ces mets singuliers appréciés des Martiniquais et des Guadeloupéens qui ont une approche commune pour le cuisiner. Il est souvent proposé sur la carte des restaurants de cuisine créole situés en bord de mer qui s'approvisionnent quand ils le peuvent auprès des pêcheurs de la localité. Le poisson grillé est une autre stratégie pour attirer le touriste au déjeûner, ainsi que la fricassée de lambis. 

La sauce du court-bouillon de poisson est à base de tomates, souvent pelées en conserve, ou avec les tomates du jardin créole. Le poisson, entier car les Antillais mangent la tête du poisson, est plongé dans une sauce tomate fluide et épicée durant la cuisson, le poisson citronné, légèrement farci et embaumé. L'abondance de sauce, comme dans le blaff, est capitale pour la bonne réussite du plat. Les épices utilisées hormis le sel et le poivre, sont variées, allant du parfum de piment à l'oignon-pays, (cive), le laurier provençal ou la feuille de bois d'inde américaine. Par défaut, le poisson rouge local est le plus sollicité pour réaliser un court-bouillon. Le vivaneau peut servir de malheureux remplaçant, et même la raie. Le savoir faire des cuisiniers locaux est appréciable pour toutes les variantes.

Pour l'accompagnement, les bananes jaunes (cuites, avec leur dureté veloutée et sucrée) s'invitent tout à fait dans le court-bouillon. Le riz blanc est quasiment omniprésent mais ce sont d'autres légumes eux produits localement qui parachèvent le plat de résistance. Ignames, patates douces, dachine, sont sûrement retenus par les gourmets pour l'harmonie finale du court-bouillon servi avec un vin bordelais ou de pays, et précédé d'un rhum blanc avec son zeste de citron ou un vieux sec. Amen.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM