Menu Content/Inhalt
Membres: 523
Publications: 1503
Liens: 12
Shanky Sonnent Les Larmes (News Musique) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-03-2013

News Culture (Musique, Melmax). Shanky, rappeur martiniquais. "Sonnent Les Larmes" est un disque qui interroge en profondeur les rapports entre la Martinique et la France dans les textes, et reprend un héritage Caribéen dans la musique.

Shanky Musique
Shanky rappeur martiniquais - Nou pa ka fè lafèt

Shanky est un activiste. Un mec passionné, qui intervient dans les classes et les assoc' pour aider les jeunes à écrire, et pourquoi pas à monter sur scène. "Blédart conscient", comme il aime à se définir, fils de Martiniquais trop gentils qui se sont faits bouffer par le système, Shanky veut réveiller, bousculer.

Ses textes vont droit au but, son intégrité est touchante. D'ailleurs, il cite pêle-mêle Renaud, Daniel Darc, Dominique A., Guru ou Busta Rhymes parmi ses influences. Que des écorchés vifs...

Flashback :

Shanky part de la terre d'Edouard Glissant pour arriver en France en 94. Un an après, en suivant un camarade de classe, il se retrouve par hasard à rapper dans un studio. Quelques "freestyles" plus tard naît le groupe Boo Graz (ça dira quelque chose aux connaisseurs). Grosses scènes, collaborations avec Le Rat Luciano de la Fonky Family, Hi-teckk de la Caution, ou encore Jamalski de Boogie Down Productions, puis le groupe périclite suite au décès de sa choriste... Shanky sort en 2009 son premier album solo Illuminati dont l'extrait "Defodfabrik" est illustré par un clip bien foutu où un "black" vient arracher une promotion à son patron "aristo" sarkozyste.

Shanky Rap

Et puis, marqué par les épreuves de la vie, il décide de repartir de zéro. D'oublier ce petit jeune qui était allé taper aux portes de toutes les maisons de disques dans le temps. De faire ce qu'artistiquement il a toujours eu dans le ventre, en gaardant ses textes qui n'appartiennent qu'à lui, mais en mettant en valeur musicalement ses origines caribéennes. Le cocktail qui en résulte est aussi original que réjouissant. Dansant, fait de reggae dancehall, de zouk, de compa et d'un zeste d'électro, il met un sacré coup de pied aux fesses de la prod hip-hop actuelle. Entre Fort-de-France et Le Mans, créole et langage de rue, celui qui vient des "champs de coton" est conscient du privilège qu'il a de faire ce disque... Alors il donne tout.

Shanky Sonnent Les Larmes
Shanky Sonnent Les Larmes (Melmax)

La galette s'ouvre avec "Tu veux me tester" comme si on était dans une battle de MC's, à l'ancienne. Tu veux me contester ? A toi de prouver que tu pourras m'arrêter, lance Shanky dans le refrain. Avant de partir dans un exercice de rimes comme Messi dribble, l'air de rien, avec virtuosité.

Mais où est donc passé "Ornicar" ? Sur cette seconde piste, premier extrait et single en puissance, Shanky évoque l'apprentissage laborieux d'une langue française aux codes rigides, à la grammaire et à l'orthographe qui ne rigolent pas. Malaxée et concassée par les exigences rap, elle donne une espèce de truc "bâtard" qui fait "kiffer" l'auteur. Eh ouais, l'écriture est désormais le terrain de jeu favori de l'ancien "dernier de la promo" !

Puis il invente un nouveau système politique joyeux et foutraque dans une "Démoracie" sans chagrin d'amour, où chacun est libre de faire c'qui lui plaît.

Concédons-le, Shanky n'est pour l'instant pas très connu aux yeux du grand public. Mais les puristes le reconnaissent et l'estiment, tout comme ses collègues artistes. C'est pourquoi Vaga vient poser un featuring énervé et concession sur "La Putain d'ta race".

Autre invitée de marque, la grande Casey dresse un "Constat inquiétant" sur les rapports sociaux aujourd'hui dans l'Hexagone. Entres "réflexions blessantes" et "tensions constantes".

C'est là qu'arrive le titre qui donnent son nom au disque. "Sonnent les larmes", sorte d'émouvante profession de foi du rappeur. J'aimerais comprendre toutes ces questions qui m'agressent. On devine Shanky malmené par les coups du sort, tourmenté comme tous les artistes à la sensibilité exacerbée : on aime jusqu'à la haine. Mais sincère et lucide : La vérité est parfois dure à accepter, mais putain qu'elle est bonne à exulter !

Le conteur montre ensuite dans "Il était une fois" comment les jolies paraboles, les jolis principes et les jolis rêves qui jalonnent l'histoire de l'humanité ont été pervertis en route. Malheureusement...

Shanky est un MC conscient, et sur "Stone Forest" (feat Biga Ranx) il montre son attachement à un environnement précieux, chaque jour mis à mal par l'homme, qui scie la branche sur laquelle il est assis. Le tout sur un gimmick électro qui rend ce morceau très mélodique et efficace.

Dans le schizophrénique "Calme-toi", Perle Noire est aux choeurs pour apaiser. Première cuite, écarts de conduite qui rendaient furieuse ma mère. L'éducateur d'aujourd'hui s'adresse à l'ado rebelle qu'il a été pour le faire méditer sur ses conneries. La basse est sourde, on est dans l'introspection.

La dixième piste accroche Rocé au casting (un sacré gage de qualité, non ?). Sur fond d'électro dansant, les deux hommes fustigent les inégalités qui gangrennent notre système et brouillent ses cartes.

Shanky défend son blaze sur "Sh2K" (Si j'abuse de mon arme microphonique, cours !). On le voit bien arriver sur scène avec ce morceau très rythmé et se mettre le public dans la poche : Avant d'écouter, libère ton esprit, ouvre tes chakras !

Arrive l'heure du "Dernier Maux". De la dernière pointe douce-amère consciente-dansante de Shanky... Et puis on remet le disque. Parce que les larmes sonnent !

Contact presse, interviews et lives :

Vincent Dégremont

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Tel. 01 44 53 06 07

Clip Youtube ORNICAR

http://www.youtube.com/watch?v=ZAhPUFykpjM
 

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous