Menu Content/Inhalt
Accueil
Séisme Haïti : fin des recherches de survivants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
23-01-2010

La fin des recherches  a été annoncée en Haïti après le séisme de magnitude 7 qui a frappé la capitale Port-au-Prince le 12 Janvier 2010. Dernières nouvelles et bilan des opérations de sauvetage.

Séisme Haïti fin des recherches des survivants 

Le gouvernement haïtien a déclaré la fin officielle des opérations de recherches et de sauvetage, ont annoncé samedi les Nations unies, soulignant qu'il restait peu d'espoir de retrouver des rescapés 11 jours après le puissant tremblement de terre qui a détruit la majeure partie de Port-au-Prince.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l'ONU, 132 personnes ont été extraites vivantes des décombres depuis le séisme du 12 janvier.

Le gouvernement haïtien a décrété vendredi après-midi la fin de la phase de recherches mais cela n'empêchera pas les secouristes de fouiller les décombres quand ils le jugeront nécessaire, a insisté la porte-parole de l'OCHA Elisabeth Byrs. "Cela ne signifie pas que le gouvernement leur ordonnera d'arrêter. Au cas où il y aurait le moindre signe de vie, ils agiront", a-t-elle promis. Mais "à moins d'un miracle, l'espoir malheureusement s'amenuise".

Les efforts vont désormais se concentrer sur l'hébergement et les soins médicaux à apporter aux sinistrés. L'ONU s'inquiète de ce que nombre d'Haïtiens restent sans abri alors qu'approche la saison des pluies et des ouragans.

Dans la région de Port-au-Prince, les Nations unies estiment que 609.000 personnes sont sans-abri, alors que le séisme pourrait avoir fait jusqu'à 200.000 morts, selon une estimation reprise par la Commission européenne. L'ONU a fait savoir samedi que le gouvernement haïtien avait confirmé 111.481 morts, mais ce chiffre ne prend pas en compte les corps enterrés par les familles.

En outre, jusqu'à un million de personnes pourraient fuir les villes dévastées pour gagner les campagnes, qui se débattent déjà dans une extrême pauvreté. Rien qu'à Port-au-Prince, capitale aux deux millions d'habitants, jusqu'à 200.000 personnes sont déjà parties.

Samedi dans cette ville, plus de 1.000 personnes se sont rassemblées près de la cathédrale en ruines pour les obsèques de Mgr Joseph Serge Miot, l'archevêque de Port-au-Prince, et du vicaire Charles Benoît. Ces funérailles, auxquelles assistait notamment le président haïtien René Préval, étaient un peu celles de toutes les victimes du séisme. Nombre de morts ont en effet été enterrés dans l'anonymat, dans des fosses communes, après le séisme de magnitude 7. Certains corps ont été incinérés dans les rues.

L'archevêque Bernardito Cleopas Auza, nonce apostolique en Haïti, déclarait avant la cérémonie: "C'est pour tout le monde". "Je suis venue rendre un dernier hommage à tous les morts du tremblement de terre", confiait ainsi Esther Belizaire, 51 ans, qui a perdu son cousin dans la catastrophe.

Deux cercueils blancs couverts de fleurs étaient posés côte à côte dans un parc proche de la cathédrale où s'élevait de la musique classique. Beaucoup de personnes pleuraient ou serraient des mouchoirs.

Par ailleurs, les efforts humanitaires continuaient de monter en puissance à Port-au-Prince, Jacmel, Leogane et dans les autres zones touchées par le séisme, selon la porte-parole de l'OCHA Elisabeth Byrs.

La fin officielle de la phase de recherches intervient alors qu'un jeune homme de 21 ans et une femme de 84 ans ont été sortis vivants des gravats vendredi.

Emmannuel Buso, l'étudiant de 21 ans, explique avoir été surpris par le séisme alors qu'il sortait de la douche. "J'ai senti la maison danser autour de moi", a-t-il confié à l'Associated Press, depuis l'hôpital de campagne où il est soigné depuis son sauvetage vendredi. Il raconte avoir perdu connaissance au milieu des décombres. Il a rêvé qu'il entendait sa mère pleurer. Les meubles de sa chambre se sont effondrés autour de lui de telle façon qu'il était coincé dans un espace réduit au milieu des gravats. Il n'avait rien à manger. Et lorsque la soif est devenue trop forte, il a bu son urine.

Il était si blafard lorsqu'il a été dégagé par une équipe israélienne que sa mère a dit aux secouristes qu'elle l'avait pris pour un cadavre.

La femme de 84 qui a également été secourue vendredi se trouve dans un état critique, selon les médecins.

Cependant, ces sauvetages miraculeux ont apporté un peu de réconfort au milieu des souffrances des milliers de rescapés massés dans des camps de fortune bondés. (source : AP)

Bilan du séisme en Haïti au 26 Janvier 2010

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Quelques estimations et données chiffrées sur le séisme du 12 janvier qui a frappé Haïti:

VICTIMES

ï Nombre de corps retrouvés: 150.000 (dont 54 Américains, 44 Européens)

ï Estimation du nombre de morts: 200.000

ï Blessés: 194.000

ï Personnes sauvées des décombres: 134

ï Enfants non accompagnés, orphelins ou ayant perdu un parent: 1 million

ï Personnes ayant été amputées ou opérées: 200.000

PERSONNES DEPLACEES

ï Sans-abri: 1 million

ï Personnes vivant dans des camps de fortune: 700.000-800.000

ï Nombre de tentes nécessaires pour les sans-abri: 200.000 tentes familiales

ï Personnes ayant quitté Port-au-Prince en direction des campagnes: 236.000

DOMMAGES ET DES BESOINS

ï Infrastructures détruites: 70% dans de vastes secteurs de la capitale; 90% dans des localités proches de l'épicentre.

ï Ecoles détruites ou sévèrement endommagées: 90% à Port-au-Prince

ï Personnes nécessitant une aide alimentaire: 2 millions

ï Personnes ayant accès à l'aide alimentaire: 400.000

AIDE INTERNATIONALE

ï Nombre d'avions en attente d'autorisation d'atterrissage: 800-1.000.

ï Nombre d'avions atterrissant chaque jour: environ 140.

ï Présence militaire américaine: environ 20.000 soldats, 18 navires.

ï Policiers et soldats de l'ONU: 12.500

ï Dons: plus d'un milliard de dollars (environ 712 millions d'euros) d'aide gouvernementale, dont 575 millions de dollars (environ 410 millions d'euros) des pays membres de l'Union européenne et 316 millions de dollars (environ 225 millions d'euros) du gouvernement américain. De plus, 470 millions de dollars (environ 335 millions d'euros) ont été donnés par des organisations caritatives privées aux Etats-Unis.

ïïï

Ces chiffres et ces estimations proviennent du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies, de l'Institut d'enquête géologique américain, du Centre d'information et de surveillance de la Commission européenne; de l'Agence américaine pour le développement international; de l'Organisation internationale pour les migrations; du Département américain de la Défense; de The Chronicle of Philanthropy et Save the Children

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous