19-10-2020
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 528
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 
 
 

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Salon de la mode de la Guadeloupe : un bilan plutôt satisfaisant Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
12-11-2006

Le public de la Guadeloupe a apprécié les tendances diverses présentées par les artistes antillais du secteur de l'habillement, de la couture et des accessoires, au salon de la mode de la Guadeloupe 2006.

Mode Guadeloupe 

Les exposants du salon de la mode de la Guadeloupe ont exprimé également leur satisfaction
sur le déroulement de la manifestation qui se termine aujourd'hui.

Des artistes antillais exposent leurs créations vestimentaires

mode guadeloupeDes stands de bonne facture, un accueil bien organisé, des défilés intéressants mélangeant les différents styles, la prestation globale de ce salon guadeloupéen de la mode 2006, organisé au C.W.T.C de Jarry, a convaincu les acteurs présents venus de la Martinique et de la Guadeloupe.
La Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Guadeloupe, sous la direction de M. Gérard Paulin, a en général bien encadré les 23 artistes, professionnels et stylistes qui ont répondu à leur invitation, et leur a fourni un emplacement suffisant et bien équipé : deux allées au rez-de-chaussée du complexe C.W.T.C et un podium pour défiler.

Des professionnels de la mode engagés par la Chambre des Métiers ont mis en place des défilés en soirée, suivi d'un cocktail offert par l'institution à la fin du spectacle.
Ces défilés de mode étaient orchestrés par le mannequin Y-man grand habitué des podiums de mode et fort d'expériences renouvelées dans l'organisation de défilés en Guadeloupe (Fashion Avenue, défilés au Cheyenne, au Banana's Café, dans les hôtels de Pointe-Noire...).
Cependant, la campagne d'information auprès des médias (télés, magazines...) a été bâclée. Il est vrai que ceux-ci ont probablement privilégié l'arrivée à bon port de Claude Thélier (Région Guadeloupe) dans la Route du Rhum.
Notons aussi la présence de photographes de grande expérience tels qu'Eric Corbel dont les photos parues encore récemment dans People News sont remarquables, et des mannequins d'excellent maintien.

Le couac du salon de la mode de la Guadeloupe

Cinq stylistes et professionnels de la Martinique sont venus à ce salon : Syrizya (récompensé lors des journées des métiers d'art en Martinique), Corailyne, E comme Elegance (accessoires), Studio Kreatica et Une Jeune Pousse (lingerie haut de gamme).

Mode Martinique
Siryzya et E Comme Elégance (Rivière-Pilote)
 


Il semble qu'une Jeune Pousse ait dû renoncer à sa participation à cause de l'incohérence des organisateurs agissant à son égard aux seules fins de l'écarter des défilés. Y-Man contacté à ce sujet n'a pu s'en défendre qu'en invoquant le prétexte fallacieux de n'avoir pas réussi à contacter la styliste martiniquaise alors que celle-ci était bien présente, ou joignable à tout moment à son hôtel. Celle-ci qui a tenté de contacter Y-Man constamment, n'a jamais eu la moindre information, notification, ni agenda relatif aux défilés et n'a reçu aucune aide même minime pour la décoration de son stand, alors qu'elle en avait reçu un accord de principe, lui permettant d'alléger sa logistique au seul transport, depuis la Martinique, de ses modèles. Les autres stylistes venus par bateau et par leurs propres moyens ont fait un choix plus judicieux.
Il est évident qu'un artiste invité venant d'un autre pays a besoin d'un véritable support et non de promesses vaseuses.

Cela rappelle étrangement les pratiques du styliste-créateur Gustave Cécé et de Jocelyne Fanon, son acolyte, qui ont amené le désastre de la Martinique Fashion "Arnak" Week que l'on connaît, naufrage largement évoqué ces derniers jours.
 
Notamment, des stylistes étrangers de bonne foi et invités à la manifestation Martinique Fashion Week ont en effet avoué en interview aux médias avoir été complètement laissés pour compte par ses organisateurs.
Ce raté du salon de la mode de la Guadeloupe envers Une Jeune Pousse met également en valeur la duplicité de certains artistes trop préocuppés par leur propre fond de commerce ou par leur ego surdimensionné par quelques succès éphémères, et d'autre part la faiblesse d'autres artistes qui bien qu'ayant le tempérament pour se battre, préfèrent s'effacer plutôt que de porter préjudice à une manifestation qui a globalement reçu de bon suffrages de la part des autres professionnels et du public.

Les styles observés

Une fâcheuse intention parfois d'imiter la mode européenne sans grande réussite, par la production de vêtements longs, chauds et pesants totalement inadaptés à notre climat.

Mode Guadeloupe 

De bonnes créations classiques et simples avec leur touche d'originalité. La variété des étoffes telle promue par le style Gonfier Angenel utilisant le jean à la mode italienne, ou le madras et des tissus chatoyants ou multicolores parfois brodés, ou encore relevés par des coupes originales montrant le corps en partie.

Classique
Classique
 

Gonfier
Jeans

La nouvelle collection de Ndjaména de Kinté Créations a été perçue comme moins réussie que la précédente, mais elle reste une des rares stylistes à oser le mélange des couleurs et à se préoccuper du style proprement antillais.

De jolis modèles avec un haut léger, ouvert et facile à porter en toute occasion et un pantacourt décoré et près du corps,  apparaissent enfin comme très tendance, "sous les tropiques", l'apparence la plus représentative de la mode antillaise actuelle.

Tendance
Haut et pantacourt tendance

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2020 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM