Menu Content/Inhalt
Résultat présidentielle : Nicolas Sarkozy vs Ségolène Royal Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
22-04-2007

Comme résultat au premier tour de l'élection présidentielle, l’affaire est pliée : Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont au deuxième tour. Le candidat de l’UMP Nicolas Sarkozy recueille, selon les instituts, 29,6 % des suffrages. La championne du PS, Ségolène Royal elle, est créditée d’au moins 25,1 % des voix. Leurs deux poursuivants sont loin derrière : Bayrou ferait, au mieux, 18 % et le Pen 11,5%.

résultat présidentielle
Ségo et Sarko (carnaval)
  

Résultat présidentielle 1er tour 2007 (French Poll)

Sont qualifiés au deuxième tour de l'élection présidentielle 2007 :

Participation : 85%.

En Martinique, Ségolène Royal arrive en tête, et la participation a été de 59%. 

 

Estimations à 19h00 du résultat du premier tour des présidentielles françaises : 

Voici les premiers chiffres articulés à 18h20 par divers instituts de sondage et par des sources proches du QG de l'UMP.

Selon les bruits qui circulent au QG de Nicolas Sarkozy, le candidat de l'UMP arriverait en tête avec 30% des suffrages, devant Ségolène Royal (23%), François Bayrou (17%) et Jean-Marie Le Pen (13%).

Selon un autre sondage de l'institut CSA réalisé, lui, à la sortie de l'isoloir, les deux favoris sont à égalité, recueillant tous deux 26 % des voix. Le candidat de l'extrême droite Jean-Marie Le Pen recueillerait 17 % des voix, contre 16 % au centriste François Bayrou.

Selon l'Institut Ipsos, M. Sarkozy arrive en tête avec 27,5 %, contre 26 % à Mme Royal. Jean-Marie Le Pen recueillerait lui 17 % contre 16 % à M. Bayrou.

(Romandie.com / 22 avril 2007 18:54)

Le grand perdant : Jean-Marie Le Pen pronostiquait "un deuxième 21 avril"

 "Il y aura un deuxième 21 avril" affirmait Jean-Marie Le Pen qui renvoie dos-à-dos ses deux principaux concurrents dans la course à l'Elysée dans une interview publiée jeudi par le quotidien gratuit "Métro". Nicolas Sarkozy "pédale à droite" tandis que la campagne de Ségolène Royal est "faiblarde", selon le candidat du Front national (FN).

"Nicolas Sarkozy est donné gagnant en toute certitude, mais est-ce si sûr?, s'interroge le leader frontiste. Il pédale à droite, pourtant, et il fait ce qu'il peut: il devient chrétien, tricolore, national, etc.", se moque-t-il, estimant que le candidat de l'UMP "craint visiblement beaucoup" sa candidature.

Jean-Marie Le Pen tente une comparaison entre lui et Nicolas Sarkozy, tous deux "diabolisés" pour leurs écarts de langage. "Il a été diabolisé pour l'emploi de deux mots: racaille (...) et kärcher", rappelle-t-il à propos de son rival de l'UMP. "C'est dérisoire. Mais on avait bien diabolisé Le Pen avec le détail, pourquoi pas Sarkozy avec le kärcher? Dans ce sens-là, c'est un peu une victime", estime-t-il.

Quant à la campagne de Ségolène Royal, Jean-Marie Le Pen la juge "faiblarde", notamment parce que l'entourage de la candidate socialiste ne la pousse "pas formidablement vers le succès", observe-t-il.

"Je n'ai aucune préférence, assure-t-il à propos de Royal et Sarkozy. Pour moi, ils sont interchangeables. Ce sont des représentants du système", conclut-il. AP

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous