22-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Résultat Municipales 2008 : échec de l'ouverture Sarkozy en France Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
16-03-2008

Résultats. Lors des élections municipales 2008 en France, l'ouverture de Sarkozy en direction de personnalités de gauche n'a pas été suivie par l'électorat lors des municipales et des cantonales. La participation est estimée à 65 %, soit une forte abstention.

 

Elections Municipales 2008
Modem François Bayrou déconnecté

De nombreuses grandes villes françaises et cantons ont basculé au parti socialiste (PS), lors des municipales 2008 : Reims, Amiens, Toulouse, Périgueux, Blois, Quimper, Saint-Etienne, Caen, Metz, Evreux et Strasbourg. Le PS conserve de justesse Angers et Le Havre. L'UMP remporte la ville de Calais, après 37 ans de mairie communiste. La ville de Marseille, deuxième ville de France, est conservée par Jean-Claude Gaudin (UMP). Parmi les ministres battus on compte Xavier Darcos (Périgueux), Gilles de Robien à Amiens et Christine Albanel. La secrétaire d'état aux droits de l'homme Rama Yade est également battue à Colombes. Le leader du MODEM François Bayrou (centre) perd la mairie de Pau et se retrouve en difficulté pour les prochaines échéances électorales face au Nouveau Centre allié à l'UMP.  A Paris, le maire socialiste Bertand Delanöe confirme sa victoire bien qu'aucun arrondissement supplémentaire n'ait basculé au PS.

Christian Estrosi, ministre de l'Outremer réélu maire de Nice annonce sa démission du gouvernement. Dominique Voynet, les Verts, est élue à Montreuil.

Le résultat de ce scrutin des municipales se caractérise par une forte abstention de 35 %, il est considéré comme un revers pour le gouvernement en place. La politique de Nicolas Sarkozy d'ouverture n'a pas été suivie par l'électorat, qui s'est peu mobilisé pour l'UMP au second tour, avec la confusion générée par le parti centriste MODEM, permettant au PS et ses alliés de la gauche française de remporter ses élections avec 49,5% des suffrages contre 47,5% selon des estimations de sondages à la sortie des urnes . Le gouvernement a minimisé cette défaite considérant qu'il ne fallait pas en tirer des conclusions au niveau national, alors que le PS appelle le gouvernement à corriger sa politique.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM