Menu Content/Inhalt
Présidentielle 2007 vers une finale Chirac - Le Pen ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-12-2006

Jacques Chirac va-t-il pouvoir asséner son dernier coup de boule avant de prendre sa retraite ? C'est en tout cas ce que semble laisser entendre son adversaire de 2002 Jean-Marie Le Pen.

Présidentielle 2007

Invité au journal télévisé, le leader du Front National a déclaré qu'il souhaitait et ne doutait pas que Jacques Chirac serait candidat à sa propre succession à la tête de l'Etat, à l'élection présidentielle 2007. Qu'il le souhaitait pour avoir l'occasion cette fois-ci d'avoir un vrai débat au second tour de l'élection présidentielle avec Jacques Chirac.
Selon Jean-Marie Le Pen, le président français ne pourrait ainsi fuir ses responsabilités d'avoir dirigé la France depuis 12 ans et de l'avoir conduite à cette "situation". Qu'il n'en doutait pas, suite au revirement récent de Michèle Alliot-Marie à se présenter comme candidate à l'investiture de son parti l'UMP (MAM n'écartant cependant pas une candidature en dehors de celui-ci).
Qu'il suffirait enfin d'une crise internationale pour voir le chevalier Jacques sauter sur son destrier.

On n'imagine évidemment guère le père Chirac rentrant hiberner sagement en 2007 dans son château de Brégançon avec Maman, en jouant à la Wii sur un jeu de Sumo (Yellow Steel). On peut aussi imaginer Villepin Matin (avec lui, on ne s'ennuie jamais !) se réveillant dans des habits de candidats à la présidentielle, puis sur le chemin de l'école, glissant sur des peaux de bananes tendues par ses amis le Petit Nicolas, MAM et Douste-Blabla, ou la Zoé Kézako socialiste.

Une deuxième finale Chirac - Le Pen serait en effet beaucoup plus digne d'intérêt médiatique. Les électeurs de gauche avaient en effet voté Chirac en 2002, pensant qu'il prendrait en compte leur soutien pour appliquer sa politique ou former son gouvernement. Ce que Chirac n'a évidemment pas fait, à quoi bon s'emmerder ainsi. Mais dans l'éventualité de la réédition d'une telle finale, que feraient ces électeurs ?
Abstention ou voter pour Le Pen ? S'ils s'abstenaient simplement (il ne faut pas non plus se Dieudonniser bêtement) le score du Front National serait plus important qu'en 2002, etc pour les législatives etc pour la Vème République... Loin d'être intéressée vraiment par les divers scénaris successifs, l'opinion se passionnerait surtout pour le dernier coup de boule de Chichi. Chirac il a craqué ...

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous