Menu Content/Inhalt
Membres: 526
Publications: 1503
Liens: 12
Pascal Sevran renouvelle le malthusianisme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-12-2006

Dans son dernier livre Le privilège des jonquilles l'animateur de télévision publique Pascal Sevran déclare avec persistance que "la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique"...

Image

Dans son dernier livre Le privilège des jonquilles l'animateur de télévision publique, Pascal Sevran déclare que "la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique", propos qu'il défend dans une interview publiée le week-end dernier dans Var Matin, déclarant en outre qu'il n'aurait pas de compte à rendre sur ce type de propos et qu'il faudrait même stériliser une bonne moitié de la planète.

Parmi les diverses réactions à signaler, le Collectif Dom entend porter plainte et demande par ailleurs de la manière la plus solennelle à M.Patrick de Carolis, président de France Télévisions, d’interdire immédiatement M. Sevran d’antenne. Le collectif DOM a adressé également une lettre ouverte au Président de la République Française attirant son attention sur le climat délétère de déclarations de personnalités publiques visant les Noirs (telles que celle de Georges Frêche concernant l'équipe de France par exemple).

Plus que l'eugénisme ou le racisme des propos de Pascal Sevran dénoncés par Claude Ribbe, on peut en souligner le caractère profondément malthusien.

Le malthusianisme est une politique prônant la restriction démographique, inspirée par les travaux de l'économiste britannique Thomas Malthus (1766–1834).

A l'origine doctrine hostile à l'accroissement de la population d'un territoire ou d'un État, et préconisant la restriction volontaire de la natalité, le mot "malthusianisme" désigne aussi par extension toute attitude craintive devant la vie et le développement.

Le malthusianisme du XIXe siècle justifia l'égoïsme des personnes et groupes favorisés par la fortune, en paraissant théoriser l'idée que les pauvres étaient responsables de leur état, et que toute entreprise en leur faveur était non seulement inopérante, mais même contraire à leurs intérêts. (source Wikipédia).

De nos jours, même certains écologistes reprennent de telles thèses avançant par exemple que la surpopulation humaine est néfaste à l'écosystème ou qu'elle engendre des comportements déviants dans la société, voir qu'elle favorise le développement de maladies infectieuses.

Que l'animateur Pascal Sevran exprime publiquement son penchant pour ces doctrines est déjà condamnable, mais qu'il ose citer les Noirs du monde entier pour les illustrer, amalgamant sa pensée avec le racisme, et créant là un nouveau courant philosophique doublement anti-humaniste, cela relève purement de la démence.  Ce n'est pas d'une simple citation à comparaître dont M. Pascal Sevran aurait besoin, mais plutôt d'un internement psychiatrique.

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous