24-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Oscars : les favoris du cinéma américain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
23-02-2007

Dreamgirls, Babel, The departed et The Queen comptent parmi les films qui partent favoris en vue de la prochaine cérémonie des Oscars.

Les pronostics de Christy Lemire et David Germain, spécialistes du cinéma à l'Associated Press, pour la cérémonie des Oscars qui se déroulera dimanche à Hollywood, concordent pour les principales statuettes hormis la plus recherchée: celle du meilleur film.

Meilleur film:

Nominés: "Babel", "Les Infiltrés", "Lettres d'Iwo Jima", "Little Miss Sunshine" et "The Queen".

L'avis de David Germain:

Ses trois films préférés sont, dans l'ordre, "The Queen", "Little Miss Sunshine" et "Lettres d'Iwo Jima", mais ce sont également, selon lui, ceux qui ont le moins de chance d'être distingués par les membres de l'Académie des Oscars.

"The Queen" est un chef-d'oeuvre dans son genre et mériterait de l'emporter. Il condense une vie entière de moments forts d'Elizabeth II en une seule semaine, la plus dure de son long règne, lorsqu'elle a dû affronter la colère de l'opinion après la mort de la princesse Diana.

Germain estime que "Les Infiltrés" et "Babel" ont les meilleures chances. Le premier n'est peut-être pas le meilleur film de Martin Scorsese, mais est très divertissant. Germain mise toutefois sur une victoire très serrée de "Babel", une réflexion ambitieuse sur le multiculturalisme et, selon lui, le genre de long métrage susceptible de plaire au jury.

L'avis de Christy Lemire:

"Little Miss Sunshine" devrait gagner, selon Lemire, qui dit percevoir un véritable élan de tendresse pour cette petite comédie sur le thème des relations familiales compliquées. Le jury pourrait réagir de la même façon qu'avec "Crash", le lauréat de l'an dernier, car c'est avant tout un film d'acteurs, et ceux-ci représentent le groupe d'électeurs le plus important de l'Académie.

Lemire remarque également que les deux derniers films primés, "Crash" et "Million Dollar Baby", brossaient des portraits intimes de personnages, comme "Little Miss Sunshine". Elle note aussi que ce road-movie familial a remporté deux distinctions qui sont souvent de bon augure avant les Oscars: le prix de la Guilde des producteurs et celui de la Guilde des acteurs.

Reste que les cinq nominés ont leurs chances.

Meilleur réalisateur:

Nominés: Alejandro Gonzalez Inarritu, "Babel"; Martin Scorsese, "Les Infiltrés"; Clint Eastwood, "Lettres d'Iwo Jima"; Stephen Frears, "The Queen"; Paul Greengrass, "Vol 93".

Sauf accident, Martin Scorsese devrait enfin décrocher la prestigieuse statuette. Il a déjà été nominé cinq fois auparavant pour des classiques comme "Raging Bull" et "Les Affranchis", mais n'a étonnamment jamais été primé.

Meilleur acteur:

Nominés: Leonardo DiCaprio, "Blood Diamond"; Ryan Gosling, "Half Nelson"; Peter O'Toole, "Venus"; Will Smith, "A la Recherche du bonheur"; Forest Whitaker, "Le dernier Roi d'Ecosse."

Forest Whitaker devrait l'emporter pour son interprétation d'Idi Amin Dada dans "Le dernier Roi d'Ecosse".

Meilleure actrice:

Nominées: Penelope Cruz, "Volver"; Judi Dench, "Chronique d'un scandale"; Helen Mirren, "The Queen"; Meryl Streep, "Le Diable s'habille en Prada"; Kate Winslet, "Little Children".

La plupart des observateurs à Hollywood ont estimé que la course était jouée lorsqu'ils ont vu Helen Mirren dans "The Queen".

Meilleurs seconds rôles masculin et féminin:

Nominés pour le meilleur second rôle masculin: Alan Arkin, "Little Miss Sunshine"; Jackie Earle Haley, "Little Children"; Djimon Hounsou, "Blood Diamond"; Eddie Murphy, "Dreamgirls"; Mark Wahlberg, "Les Infiltrés".

Nominées pour le meilleur second rôle féminin: Adriana Barraza, "Babel"; Cate Blanchett, "Chronique d'un Scandale"; Abigail Breslin, "Little Miss Sunshine"; Jennifer Hudson, "Dreamgirls"; Rinko Kikuchi, "Babel".

Eddie Murphy, une vieille connaissance, pourrait bien être récompensé pour son rôle dans "Dreamgirls", où il joue une sorte de James Brown et donne à son personnage une touche mélancolique. Jennifer Hudson crève l'écran dans le même film, qui couronne l'ascension fulgurante de cette finaliste de l'émission de télé-réalité "American Idol", sorte de "Star Academy" ou "Nouvelle Star" américaine.

Compétition ouverte pour l'Oscar du meilleur film


De mémoire d'observateur hollywoodien, même vétéran, jamais la compétition pour l'Oscar du meilleur film n'aura été aussi ouverte que cette année: pour la 79e cérémonie de dimanche, bien malin qui pourrait pronostiquer le vainqueur entre des oeuvres aussi diverses que "Babel", "Les Infiltrés", "Lettres d'Iwo Jima", "Little Miss Sunshine" et "The Queen".

- "Babel": La partition mondialisée du Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu, entre désert marocain, Etats-Unis et Japon, lui a déjà valu la palme d'or cannoise du meilleur réalisateur, ainsi que le Golden Globe du meilleur film dramatique.

Sans faire l'unanimité, le film suscite l'admiration par sa structure multiforme et ces histoires passionnées qui s'enchevêtrent. "J'étais toujours très conscient de la manière dont j'allais réunir quatre histoires, trois continents, cinq langues, et traduire cela en une grammaire visuelle et un langage visuel dans un seul film qui ait un sens", raconte Inarritu.

Le film, porté par le jeu de Brad Pitt et Cate Blanchett mais aussi d'Adriana Barraza et Rinko Kikuchi, toutes deux en lice pour l'Oscar du meilleur second rôle féminin, se trouve en tête des nominations: sept en tout. "Babel" a l'ambition et l'épaisseur typiques des oeuvres choisies par l'Académie pour l'Oscar, mais il parle peut-être plus à la tête qu'au coeur -un handicap pour décrocher la statuette.

- "Les Infiltrés". Si vous n'avez pas encore entendu quelqu'un dire que Martin Scorsese n'a jamais remporté d'Oscar, c'est que vous avez raté toute la saison cinématographique, celle d'il y a deux ans ("Aviator"), et d'il y a quatre ans ("Gangs of New York")... Oui, l'un des réalisateurs américains les plus connus et reconnus n'a jamais rien décroché aux Oscars.

Ce coup-ci, Scorsese semble enfin bien parti pour s'adjuger celui du meilleur réalisateur. Dans la foulée, "Les Infiltrés", son humour macabre, son action sanglante et ses dialogues enlevés pourraient aussi emporter ce trophée du meilleur film qui échappe toujours au maestro... Si les fans de "Raging Bull" ou "Goodfellas" jugent qu'on est loin du meilleur de Scorsese, "Les Infiltrés" est en tout cas son plus gros succès commercial.

"Etre dans son film à l'heure où il reçoit enfin son dû serait extraordinaire", juge Mark Wahlberg, nominé pour le meilleur second rôle.

- "Lettres d'Iwo Jima". Une fois de plus, en un demi-siècle de carrière, Clint Eastwood prouve qu'il peut tout faire. La première partie de son ambitieuse saga sur la Seconde guerre mondiale, "Mémoires de nos pères", sortie en octobre, a été salué par la critique et boudée par le public. La sortie de son film-jumeau "Lettres d'Iwo Jima" -l'autre versant de l'histoire, celui des défenseurs nippons- a été avancée exprès pour les Oscars.

Selon Eastwood, nombre des vétérans d'Iwo Jima rencontrés pour "Mémoires" étaient surtout "très impatients de voir 'Lettres d'Iwo Jima'. Ils étaient toujours curieux de savoir comment c'était pour le camp d'en face'".

Ce film, tourné en japonais, a été la nomination surprise de cette saison. Une victoire serait encore plus inattendue, surtout que l'Académie a déjà sacré Eastwood, un des chouchous des Oscars, meilleur réalisateur ET meilleur film pour "Impitoyable" et "Million Dollar Baby".

- "Little Miss Sunshine". Ce road-movie familial et déjanté, succès-surprise de la saison cinématographique, possède beaucoup en commun avec "Crash", Oscar-surprise du meilleur film l'année dernière: des films à petit budget (7,5 millions de dollars pour "Little Miss...", 6,5 pour "Crash"), hors système des grands studios, et remarqués lors de festivals indépendants -Toronto pour "Crash" et Sundance pour "Little Miss"; tous deux ont récolté les honneurs de la critique mais sont aussi de gros succès au box-office. Et, tout comme "Crash", "Little Miss Sunshine", film de collectif, arrive aux Oscars fort d'une récompense à l'ensemble des acteurs de la part de la Screen Actors Guild.

"Il y a quelque chose dans notre film qui a parlé au public d'une manière très réelle. Il s'est passé un petit quelque chose de magique", note le producteur David Friendly, ajoutant que "tout le monde peut se retrouver dans cette famille dysfonctionnelle". Si l'un des messages de "Little Miss Sunshine" est qu'il faut se réconcilier avec l'échec, le film pourrait bien devoir apprendre à gérer la réussite, le soir des Oscars.

- "The Queen". C'est elle qui porte tout le film de Stephen Frears: Helen Mirren, royale dans la peau d'Elizabeth II lors de la pire semaine de son existence, celle qui suivit la mort de Lady Di. Mais bien que le film soit férocement intelligent et étonnamment drôle, cette ébouriffante performance de Dame Helen risque de lui coûter la statuette: l'Académie estimera peut-être en avoir fait assez pour "The Queen" en sacrant la piquante sexagénaire Helen Mirren meilleure actrice, pour avoir offert une si belle plongée dans la psychologie de l'inébranlable et traditionnelle reine.

source : AP

Voici la liste complète des 79es Oscars, décernés dimanche soir à Los Angeles:

- MEILLEUR FILM: "The Departed" (Les Infiltrés)

- MEILLEUR ACTEUR: Forest Whitaker, "Le Dernier Roi d'Ecosse"

- MEILLEURE ACTRICE: Helen Mirren, "The Queen"

- MEILLEUR SECOND ROLE MASCULIN: Alan Arkin, "Little Miss Sunshine"

- MEILLEUR SECOND ROLE FEMININ: Jennifer Hudson , "Dreamgirls"

- MEILLEUR REALISATEUR: Martin Scorsese, "The Departed" (Les Infiltrés)

- MEILLEUR FILM ETRANGER: "La Vie des Autres", Allemagne

- MEILLEUR LONG METRAGE D'ANIMATION: "Happy Feet"

- MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL: Michael Arndt, "Little Miss Sunshine"

- MEILLEUR SCENARIO ADAPTE: William Monahan, "The Departed" (Les Infiltrés)

- MEILLEURS DECORS: "Le Labyrinthe de Pan"

- MEILLEURE PHOTOGRAPHIE: "Le Labyrinthe de Pan"

- MEILLEURS COSTUMES: "Marie Antoinette"

- MEILLEUR MONTAGE: "The Departed" (Les Infiltrés)

- MEILLEUR MAQUILLAGE: "Le Labyrinthe de Pan"

- MEILLEURE MUSIQUE: "Babel", Gustavo Santaolalla

- MEILLEURE CHANSON: "I Need to Wake Up", Melissa Etheridge ("An Inconvenient Truth", Une Vérité qui dérange)

- MEILLEUR MONTAGE SON: "Letters From Iwo Jima" (Lettres d'Iwo Jima)

- MEILLEUR MIXAGE SON: "Dreamgirls"

- MEILLEURS EFFETS SPECIAUX: "Pirates of the Caribbean: Dead Man's Chest" (Pirates des Caraïbes: Le Secret du Coffre Maudit).

- MEILLEUR DOCUMENTAIRE: "An Inconvenient Truth", (Une Vérité qui dérange)

- MEILLEUR COURT METRAGE: "The Blood of Yingzhou District"

- MEILLEUR COURT METRAGE DOCUMENTAIRE: "West Bank Story"

- MEILLEUR COURT METRAGE D'ANIMATION: "The Danish Poet"

- OSCAR D'HONNEUR: Ennio Morricone.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM