25-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
OMC la banane de Martinique et Guadeloupe rit jaune Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-07-2008

Un accord dans le cadre de l'OMC se profile entre l'Union Européenne et les groupes ACP (Afrique Caraïbes Pacifique) concernant la banane, aux détriments des pays colonies françaises (Guadeloupe, Martinique). 

Banane Martinique Guadeloupe

D'après l'Associated Press, l'Union Européenne de Bruxelles a proposé aux pays négociant des accords de partenariat économique de l'Afrique et des Caraïbes, de baisser les taxes douanières sur la banane de 35 % soit 114 euros euros de taxes par tonne exportée vers le marché européen. Cette mesure quasiment entérinée selon le Brésil, et favorable aux Pays d'Amérique Latine serait assortie de l'abandon des plaintes des Etats-Unis et de ces pays contre la CEE à l'égard des colonies françaises de la Caraïbe (Martinique, Guadeloupe) favorisées par la préférence communautaire et des taxes moins élevées.

Les pays producteurs d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) demandent encore cependant des compensations financières avant l'aval définitif donné à cet accord dans le cadre des négociations de l'OMC, accord global qui requiert l'unanimité.

La Jamaïque a fait par exemple savoir qu'elle demanderait de repousser l'entrée en vigueur de cet accord et le Cameroun a annoncé son intention de déposer une proposition alternative dont on ignore encore la teneur.

L'économie bananière de la Guadeloupe et la Martinique est au centre de cette guerre des bananes qui opposent depuis 2001 (Doha, Qatar) les protagonistes à propos des taxes douanières et de l'ouverture des produits étrangers sur le marché européen. Cet accord devrait surtout profiter à des pays exportateurs tels que l'Equateur, le Costa Rica et aux multinationales Chiquita et Fresh del Monte.  

La mono-culture de la banane dans les Caraïbes est fortement assujettie aux aléas climatiques (cyclones),  et aux fluctuations de la concurrence entre la banane-euro et la banane-dollar. Elle est également montrée du doigt concernant son  rôle dans certains enjeux écologiques tels que la pollution des sols par pesticides.  

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM