23-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Advertisement
Nairobi : 2 Françaises tuées sur 39 tués 150 blessés et des otages Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
21-09-2013

Deux Françaises ont été tuées parmi les 39 victimes mortelles de l'attaque d'un centre commercial de Nairobi au Kenya, le Westgate Mall.

Nairobi

PARIS - Deux Françaises figurent parmi les victimes mortelles de l'attaque d'un centre commercial de Nairobi par un commando d'islamistes somaliens shebab, un acte qualifié de lâche attentat par le président François Hollande qui a exprimé sa totale solidarité avec les autorités kényanes.

Dans un communiqué évoquant cette attaque terroriste en cours, la présidence française a annoncé que deux Françaises ont été tuées dans cet acte ignoble qui a déjà fait de nombreuses victimes.

Le président Hollande condamne avec la plus grande fermeté ce lâche attentat et il partage la douleur de la famille de nos compatriotes. Il exprime sa totale solidarité avec les autorités kenyanes, ajoute le texte.

Selon la police kényane, l'attaque a fait au moins 39 morts. Elle a également été condamnée par le chef de la diplomatie britannique William Hague et par la Maison Blanche qui l'a qualifiée d'ignoble.

Une dizaine d'assaillants masqués ont fait irruption à la mi-journée dans le centre commercial bondé à cette heure du Westgate Mall à Nairobi, semant la mort et le chaos parmi les familles en train de faire leurs courses et les badauds attablés aux terrasses de cafés. Le centre commercial est fréquenté par de riches kényans et des expatriés.

Selon William Hague, il y a sans aucun doute des ressortissants britanniques qui se sont retrouvés piégés dans cette attaque et nous devrions nous y attendre.

Des otages détenus dans le centre commercial

NAIROBI - Des hommes armés maintiennent toujours des personnes en otage à l'intérieur du centre commercial de Westgate, mais cinq ont pu être libérées, tandis que les forces de sécurité poursuivent leurs opérations pour sécuriser le complexe, ont indiqué des membres de la sécurité du Kenya.

Selon le Centre national des opérations du Kenya pour les catastrophes, le nombre des commerçants et des employés détenus par les hommes armés est incertain, alors qu'une opération massive de l'armée et de la police est entrée en action aux premières heures de dimanche, plus de 12 heures après le début de l'attaque.

Le Centre a précisé que ces forces de sécurité étaient parvenues à libérer cinq otages.

Les opérations se poursuivent, a déclaré de son côté à l'AFP un responsable de la sécurité kényane, armé et en civil, sur les lieux de l'attaque.

Nous allons libérer toutes les personnes qui sont à l'intérieur et arrêter cela, mais bien sûr nous ne pouvons pas donner de détails sur les opérations sauf pour dire que tout ce qui peut être fait est en train d'être fait, a dit le responsable.

Une dizaine d'hommes armés ont pris d'assaut samedi un luxueux centre commercial de Nairobi, faisant 39 tués et 150 blessés parmi la foule des riches clients kényans et expatriés, un carnage revendiqué par les islamistes somaliens shebab.
 

 

 

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM