23-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Mode : Yves Saint-Laurent départ du créateur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
01-06-2008

Le grand couturier français et créateur de mode Yves Saint-Laurent est décédé à 71 ans à Paris.

Le couturier français Yves Saint Laurent est décédé dimanche soir à son domicile parisien des suites d'une longue maladie, à l'âge de 71 ans, a-t-on appris auprès de son ami et compagnon de longue date Pierre Bergé.

Pierre Bergé a rendu hommage sur France-Info à celui qui restera selon lui "le symbole de la deuxième partie du 20e siècle" en mode. Si "Chanel a donné la liberté aux femmes" pendant la première moitié, "Saint Laurent leur a donné le pouvoir", a-t-il expliqué.

"Il a quitté le territoire esthétique pour pénétrer sur le territoire social. Et il a accompli une oeuvre à portée sociale".

Selon cet ami proche du couturier, "Saint Laurent était plus qu'un provocateur: il était un vrai créateur, et dans ce sens il était un libertaire, un anarchiste et il a jeté des bombes dans les jambes de la société. C'est comme ça qu'il a transformé la société et c'est comme ça qu'il a transformé les femmes".  

Yves Saint Laurent aimait les femmes. Le couturier français, disparu dimanche soir à son domicile parisien des suites d'une longue maladie, à l'âge de 71 ans, les a accompagnées plus de quarante années durant vers l'émancipation en leur proposant de nouveaux codes vestimentaires, des transparents affriolants aux smokings équivoques et sages tailleurs de tweed.

Né le 1er août 1936 à Oran, ville qu'il décrivait comme "étincelante dans un patchwork de mille couleurs, sous le calme soleil d'Afrique du Nord", Yves-Mathieu Saint Laurent s'est très tôt intéressé à la mode parisienne, reproduisant alors les modèles trouvés dans les magazines de mode de sa mère. En 1953, à tout juste 17 ans, c'est une annonce parue dans "Paris-Match" qui donnera le coup d'envoi d'une carrière flamboyante à laquelle il mettra un terme au faîte de sa gloire en 2002.

Suite à cette annonce, l'adolescent dessinera alors trois croquis pour le concours annuel du secrétariat de la laine. Un concours dont des membres du jury ont des noms qui l'impressionnent, Balmain et Christian Dior en tête.

Le jeune homme remportera le 3e prix dans la catégorie "robe", qu'il ira chercher à Paris accompagné de sa mère. C'est aussi l'occasion d'une première rencontre avec Michel de Brunhoff, figure emblématique du magazine "Vogue", qui insistera pour que cette jeune pousse au talent prometteur passe son baccalauréat, avant d'intégrer en octobre 1954 la prestigieuse école de la Chambre syndicale de la haute couture. La même année, il reçoit le premier et le troisième prix du même concours du secrétariat de la laine.

Manifestement doué, le jeune Yves Saint Laurent s'ennuie ferme pendant les cours. Son père s'en inquiétera et fera pression sur Brunhoff pour qu'il reçoive son fils. Signe d'un destin tracé d'avance? Les nouveaux croquis de l'étudiant bouillonnant sont de la même veine que la collection "A" de 1955, que prépare justement Dior.

Tout va alors très vite, Yves Saint Laurent est embauché comme styliste chez Dior, sans même avoir terminé son apprentissage, qui aura duré... trois mois.

Le succès de la maison Dior fait d'Yves Saint Laurent un collaborateur de plus en plus précieux. Quelques jours avant son décès d'une crise cardiaque en 1975, le "maître" Dior confiait à la mère du jeune prodige: "Yves sera mon successeur". En novembre 1957, Yves Saint Laurent, alors âgé de 21 ans, prend la tête de la création de l'illustre maison Dior.

"Dior m'avait appris à aimer autre chose que la mode et le stylisme: la noblesse fondamentale du métier de couturier", dira-t-il bien des années plus tard.

Le 30 janvier 1958, lors de sa première collection pour Dior, il dévoile sa fameuse ligne Trapèze et fait sensation au point que plusieurs rédactrices de mode fondent en larmes, alors que la presse internationale crie au génie. La même année, Yves Saint Laurent rencontre Pierre Bergé, qui deviendra son alter ego, en amitié comme en affaires. En 1960, l'ombre de la guerre d'Algérie viendra assombrir ce tableau prometteur. Mobilisé, Yves Saint Laurent est hospitalisé pour grave dépression. Remplacé par Marc Bohan chez Dior, il s'ensuivra un procès que Saint Laurent gagnera contre son ancien employeur pour rupture abusive de contrat. Ce passage à vide aura comme effet, en association avec son mentor Pierre Bergé, de donner naissance à sa propre maison de couture, Yves Saint Laurent.

De sa première collection en janvier 1962, au lancement de son premier parfum "Y" en 1964, en passant par les collections Mondrian ou Poliakoff (1965), la griffe Saint Laurent démarre en triomphe. Sacré "Roi de Paris" par "Women Wear's Daily", la bible de la mode, le styliste brille aussi par sa modestie, affirmant en avoir "marre de faire des robes pour des milliardaires blasées". S'ensuivront sur quarante années, une kyrielle de créations qui, toutes, deviendront des points de repères incontournables du vestiaire féminin. Il en est ainsi du smoking, du caban, de la chasuble, des cuissardes, du tailleur-pantalon, mais aussi de la première saharienne ou encore du premier jumpsuit, faisant du créateur, l'un des rares à tenir compte des exigences de la femme moderne.

Brisant les tabous, Yves Saint Laurent fut aussi le premier créateur de haute couture à créer une ligne de prêt-à-porter de luxe, baptisée "Rive Gauche", qui ouvrira en 1966 sa première boutique avec Catherine Deneuve comme marraine.

Pour ses collections, s'inspirera autant de "l'attrait de l'exotisme" que de nombreux artistes peintres à qui il rend régulièrement hommage, comme Picasso, Matisse, Bernard Buffet, Braque ou Bonnard. Quarante années de mode, ponctuées d'instants magiques, comme ce défilé au Stade de France, où 300 mannequins ont défilé en ouverture de la Coupe du monde de football en 1998. Un pari osé, pour lequel il souhaitait réunir dans une même harmonie le "masculin-féminin". La recherche d'un équilibre à laquelle il s'était attaché, autant qu'à la création pure, jusqu'à sa toute dernière collection présentée 12 juillet 2001. Six mois plus tard, il annoncera son départ du métier. Son discours d'adieu sera une ode à la femme contemporaine qu'il a en partie libérée. "Je me suis toujours élevé contre les fantasmes de certains qui satisfont leur ego à travers la mode", souligna-t-il. "J'ai, au contraire voulu me mettre au service des femmes. C'est-à-dire les servir." Tout était dit.

Yves Saint Laurent: plus de quarante ans de carrière en quelques dates 

Voici en quelques dates-clés, le parcours du couturier disparu Yves Saint Laurent, qui, en plus de quarante ans de carrière, a modernisé le vestiaire féminin et imposé un style, devenu symbole d'un savoir-faire typiquement parisien:

- 1er août 1936: naissance d'Yves-Mathieu Saint Laurent à Oran (Algérie)

- 1953: Yves Saint Laurent participe au concours du secrétariat de la laine et remporte le 3e prix, catégorie "robe"

- octobre 1954: il intègre l'école de la Chambre syndicale de la haute couture

- décembre 1954: Christian Dior accepte de recevoir le jeune Saint Laurent et l'engage comme styliste

- 24 octobre 1957: Christian Dior est terrassé par une crise cardiaque à Montecatini (Italie)

- 15 novembre 1957: Yves Saint Laurent est nommé styliste de tous les modèles pour la maison Dior

- 30 janvier 1958: première collection (Trapèze) dessinée pour Dior

- 3 février 1958: première rencontre officielle avec Pierre Bergé

- septembre 1960: mobilisé pour la guerre d'Algérie, Yves Saint Laurent est soigné pour dépression. Son contrat avec Dior est rompu

- 29 janvier 1962: présentation de la première collection d'Yves Saint Laurent pour sa propre griffe

- 1964: lancement du parfum "Y"

- 1966: création du premier smoking, considérée comme une révolution

- septembre 1966: ouverture de la première boutique "Rive Gauche" (prêt-à-porter)

- 1969: Yves saint Laurent lance sa première collection de mode masculine

- 1972: lui et Pierre Bergé deviennent propriétaires de la maison de couture

- 1974: la maison s'installe dans un hôtel particulier au 5 avenue Marceau dans le VIIIe arrondissement de Paris

- juillet 1977: lancement du parfum "Opium".

- février 1981: lancement du parfum pour homme "Kouros" pour lequel Noureev danse devant 1.500 invités à l'Opéra comique

- 29 janvier 1982: pour ses 20 ans de couture, Yves saint Laurent reçoit au Lido de Paris l'"International Fashion Award of the Council of Fashion Designers of America" des mains de Diana Vreeland, la papesse de la mode outre-Atlantique

- 1983 lancement du parfum "Paris"

- juillet 1989: le groupe Saint Laurent est introduit au second marché de la Bourse de Paris

- janvier 1993: fusion entre la maison Yves Saint Laurent et le groupe Elf-Sanofi

- juin 1993: lancement du parfum "Champagne", qui devient en quelques mois le plus vendu en Europe. La fragrance sera sobrement rebaptisée "Yves Saint Laurent" en 1998, suite à la longue procédure engagée par le Comité interprofessionnel des vins de Champagne

- 12 juillet 1998: pour ses 40 ans de couture, Yves Saint Laurent fait défiler 300 mannequins en avant-première de la finale de la Coupe du monde de football au Stade de France

- mars 1999: le groupe Pinault-Printemps-Redoute (PPR) acquiert Yves Saint Laurent, la haute couture devenant la propriété de la holding Artémis de François Pinault

- mai 2000: arrivée de l'Américain Tom Ford comme directeur artistique de la maison

- 12 janvier 2001: présentation de la dernière collection de haute-couture, "Renaissance", dessinée par Yves Saint Laurent.

- 7 janvier 2002: Yves Saint Laurent fait officiellement ses adieux

- 22 janvier 2002: un défilé-rétrospective a lieu au Centre Pompidou devant plus de 2.000 invités, mettant un point final à plus de quarante années de création

- 14 juillet 2007: Yves Saint Laurent est élevé à la dignité de Grand officier de la Légion d'honneur par le président Sarkozy. Ces insignes lui ont été remis en décembre à son domicile par Nicolas Sarkozy en présence de son égérie Catherine Deneuve. AP

Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent: l'héritage et la mémoire 

Yves Saint Laurent disparu, ses nombreuses créations n'en demeureront pas moins éternelles, conservées au sein de la Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent, véritable temple dédié à celui qui a réinventé les codes du vestiaire féminin.

Née de la volonté de Pierre Bergé, qui partagea avec le couturier plus de quarante années de mode, la Fondation, reconnue d'utilité publique en décembre 2002, abrite les modèles les plus importants des collections et l'intégralité des dessins et croquis du couturier. Ce musée abrite aussi plus de 5.000 vêtements, mais aussi quelque 15.000 accessoires.

Pour résister à l'épreuve du temps, des conditions de conservation extrêmement rigoureuses ont été mises en place. De même, articles de presse, interviews et autres reportages issus du monde entier: tout est archivé, classé et consultable sur place et sur rendez-vous.

Pierre Bergé a également souhaité que ce musée pas comme les autres soit un lieu d'échange. De nombreuses expositions de peinture, de dessins ou de photographies y sont régulièrement organisées. "Nous souhaitons qu'un jour, les collections de tableaux, de meubles et d'objets d'art que nous avons réunies, Yves Saint Laurent et moi-même, reviennent à cette fondation", expliquait Pierre Bergé lors de sa création, estimant qu'ainsi "la boucle sera bouclée, quarante années de passions se trouveront réunies; passion de l'art, passion de la mode".

Une dernière exposition thématique s'est déroulée à l'automne 2007 à la fondation, particulièrement consacrée à la relation entre le couturier disparu, le cinéma, le théâtre, le music-hall et le ballet.

22 Février 2009 : vente aux enchères des 732 lots de la collection d'art et des créations de mode d'YSL & PB par Christie's, au Grand Palais, Paris.

Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent:

1, rue Léonce Reynaud

75116 Paris

Renseignements au +33 1 44 31 64 00.

 

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM