Menu Content/Inhalt
Les Etats Généraux de Martinique (Outre-mer) sont finis Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-09-2009

Les Etats Généraux de l'Outre-mer (Martinique) ont été présentés au public samedi 26 Septembre au Palais des Congrès de Madiana, finis suite à la publication du rapport de synthèse du Professeur Victor Vaugirard "Etats Généraux de l'Outre-mer de la Martinique, Synthèse des travaux des ateliers".  

Les Etats Généraux de Martinique (Outre-mer)

Cette synthèse des Etats Généraux de l'Outremer de la Martinique met fin à plusieurs mois de consultation à la demande du chef de l'état Nicolas Sarkozy après un long conflit social qui a perduré en Martinique et en Guadeloupe en Février-Mars derniers.

Ces travaux serviront de base à un conseil interministériel au sujet de l'outre-mer qui se tiendra cet Automne. L'auteur précise qu'il n'y a pas eu de rapport officiel de l'atelier gouvernance et une rapporteuse de cet atelier Me Tanger a d'ailleurs contesté la validité de la synthèse faite à ce propos et publie sa propre synthèse. Le rapport général propose une Martinique performante solidaire responsable.

En résumé, les Etats Généraux de l'Outre-mer tentent d'envisager ou de rêver cette Martinique sans faire part d'aucune synthèse ni d'un projet crédibles sur la gouvernance locale.

Par ailleurs, le chef de l'Etat s'apprête à annoncer dès le 7 Octobre la signature prochaine d'un décrêt convoquant les électeurs de la Martinique et de Guyane amenés à se prononcer par référendum sur l'évolution statutaire de ces DOM-ROM (département d'outre-mer et région d'outre-mer). A la demande d'une majorité écrasante des élus des deux collectivités locales pour une évolution vers une autonomie gérée par l'article 74 de la Constitution selon une loi organique, le Président Sarkozy s'était exprimé à ce sujet en Juin dernier lors de son déplacement en Martinique, semblant prêt à examiner les desideratas des élus. Puis lors du dernier remaniement ministériel il a nommé la Guadeloupéenne Marie-Luce Penchard (UMP, fille du sénateur Lucette Michaux-Chevry) au secrétariat de l'outre-mer. Enfin, malgré un apaisement relatif et une suite d'enquêtes sur la formation des prix aux Antilles notamment de l'énergie, sur les conditions de la concurrence et malgré l'intervention de l'état dans les accords interprofessionnels régionaux obtenus par les syndicats, l'adoption de la nouvelle loi d'orientation pour l'outre-mer, la situation politique, sociale et économique ne cesse de se dégrader dans l'outre-mer, sur fond de crise financière mondiale.

Selon la presse française et de sources gouvernementales, les référendums auraient lieu en Décembre 2009 et les élections régionales de Mars 2010 seraient maintenues à cette date pour des questions de calendrier parlementaires, contrairement à la requête de la majorité des institutions démocratiques actuelle des élus de Martinique et Guyane qui avaient souhaité voir cette échéance reculée pour permettre une campagne suffisante d'explications aux électeurs avant référendum.

Le électeurs de la Martinique et  de la Guadeloupe, collectivité de même nature régie par l'article 73 de la Constitution, avaient désavoué la majorité de leurs élus et rejeté en Décembre 2003 la proposition de création d'une nouvelle collectivité territoriale dirigée par une seule assemblée et toujours régie par l'article 73 de la Constitution.

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous