24-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Le cyclone Gamède à la Réunion de retour Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
25-02-2007

Le cyclone Gamède s'éloignait dimanche 25/02 de La Réunion en direction de l'ouest, après avoir causé des dégâts, faisant neuf blessés, tandis que 100.000 foyers sont désormais privés d'électricité à la Réunion. Il est de retour mardi...

Cyclone Gamède: La Réunion repasse en alerte rouge; une personne disparue 


La Réunion sera de nouveau en alerte rouge à compter de ce mardi 18h (14h GMT) en raison du retour annoncé du cyclone Gamède, qui avait déjà touché à distance l'île le week-end dernier. Bien que se trouvant à plusieurs centaines de kilomètres de La Réunion, le phénomène se fait toujours sentir. Ainsi, une femme est portée disparue, emportée avec sa voiture dans un radier en crue dans la commune du Tampon (sud), a annoncé mardi la préfecture.

"Une personne est portée disparue, emportée par un radier au Tampon ce matin. Ce pourrait être la première victime si c'est confirmé", a précisé le préfet Pierre-Henry Maccioni. François Baroin, le ministre de l'Outre-mer arrivé en fin de matinée sur place, a annoncé qu'il resterait "pendant l'alerte rouge pour être près des Réunionnais".

"Une fois l'alerte passée, on fera alors le point avec l'ensemble des secteurs et notamment les agriculteurs qui semblent très touchés par les dégâts. L'heure n'est pas au bilan mais à la situation d'alerte", a-t-il dit. Le ministre, qui rappelle que l'interdiction de circuler est valable pour tous, ne se rendra pas dans le sud comme prévu ce mardi et reste pour le moment à Saint-Denis, le chef-lieu.

M. Baroin a déjà pris un engagement pour le pont effondré près de Saint-Louis (sud) en assurant que l'Etat "prendra à sa charge 100% de la reconstruction" de l'ouvrage. Le coût des travaux a été estimé à 20 millions d'euros. Rappelant également la prise en charge des indemnisations de premières urgences par le fonds de secours du ministère de l'Outre-mer "pour les plus défavorisés et ceux qui n'ont pas d'assurance", M. Baroin a de plus réaffirmé la volonté du gouvernement de procéder à une reconnaissance urgente de l'état de catastrophe naturelle.

Mardi, malgré la forte houle et un éboulis, "un convoi vital a réussi à passer par la route du littoral sous protection de la gendarmerie nationale transportant deux malades, du pétrole, de l'essence, de l'eau et des groupes électrogènes pour soulager le sud de l'île", a par ailleurs précisé le préfet Maccioni.

A 13h (9h GMT), le cyclone Gamède se trouvait à 295km au nord-ouest de La Réunion, se déplaçant à 12km/h vers le sud le long la côte occidentale de l'île.

Gamède a également provoqué le report, à la Réunion et par conséquence dans toute la France, des concours de recrutement des professeurs de l'enseignement technique (CAPET, 357 postes à pourvoir) et des conseillers d'orientation psychologue (COP, 50 postes à pourvoir), dont les épreuves étaient prévues mardi et mercredi, a-t-on appris auprès du ministère de l'Education nationale. Les quelque 8.200 candidats seront reconvoqués les 11 et 12 avril.
Le cyclone Gamède s'éloignait dimanche de La Réunion en direction de l'ouest, après avoir causé des dégâts, faisant neuf blessés, tandis que 100.000 foyers sont désormais privés d'électricité. Si l'alerte rouge en vigueur depuis samedi sera levée lundi à 6h (2h GMT), les autorités avertissent que les pluies diluviennes faisaient toujours peser des risques d'inondations et d'éboulements.

De 40.000, l'île est passée à 100.000 foyers privés d'électricité, selon le dernier communiqué de la préfecture à 14h30 (10h30 GMT), alors que plus de 100.000 foyers seraient encore privés d'eau. Par ailleurs, 40.000 abonnés n'ont plus de téléphone fixe et les réseaux de téléphonie mobile sont bien endommagés avec des dizaines de relais hors service. La préfecture prédit un rétablissement des divers réseaux "dans un délai de trois à cinq jours".

La journée de dimanche a été marquée par les rafales de vent à plus de 100 km/h et les trombes d'eau qui font craindre des risques d'inondation aux autorités. "Une trentaine de radiers sont submergés", a noté la préfecture, tandis que "plusieurs glissements de terrains ont été constatés et l'état du réseau routier est pour l'heure difficilement évaluable".

L'île devrait connaître d'importantes précipitations "au cours des prochains jours, notamment dans l'ouest, qui grossiront encore les cours d'eau et les ravines", s'inquiétait dimanche soir la préfecture. "Ces apports d'eau considérables ont un impact direct sur le réseau routier" et "cette situation complique notamment le travail des équipes chargées de réparer les réseaux d'électricité, de téléphone et de distribution d'eau".

Progressant à une vitesse de 15 km/h, Gamède suit une trajectoire ouest/nord-ouest qui l'éloigne des côtes. Le bilan humain n'a pas évolué avec toujours neuf blessés, dont un grave. Par ailleurs, 243 personnes ont été prises en charge dans les centres d'hébergement de secours.

Parmi les blessés, la personne la plus grièvement touchée "n'a pas respecté les consignes de l'alerte et a pris sa voiture pour circuler dans le sud de l'île", a souligné la préfecture. "Dans la voiture avec lui se trouvait une autre personne qui fait partie des huit blessés légers".

C'est le sud de l'île a été le plus touché avec notamment l'affaissement total du pont aval au-dessus de la rivière Saint-Etienne qui relie Saint-Louis et Saint-Pierre, les deux grosses villes du sud, où passent quotidiennement 50.000 véhicules en temps normal.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM