22-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Lady Sweety nouvel album éponyme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
09-10-2007

Femme, mère de famille, artiste de dancehall, ... Lady Sweety est tout cela. Après presque dix ans de carrière, Lady Sweety revient avec un album éponyme qui lui ressemble. Intelligent, drôle, sensible et plein d'énergie. Musicalement, Sweety ouvre une brèche. Une touche de r&b, de hip-hop, une pincée de slam et bien sûr un ancrage dans le reggae et le dancehall.

Lady Sweety
Lady Sweety

L'aventure de ce nouvel album démarre il y a deux ans. L'immense succès de sa collaboration avec M.Pokora (Un disque d'or, deux NRJ Music Awards) décide Lady Sweety à se remettre à flot. Seule, elle apprend puis apprivoise les logiciels de prise de son et enregistre chez elle des ébauches de titres. Ces maquettes seront la base de cet album. Dans ce nouvel opus, Sweety reste farouchement accrochée à sa musique le dancehall. On retrouve sans surprise à la mise en son Skor Blaze (Admiral T, Lord Kossity, Krys, ...) et le backing band de reggae Twenty First. Parallèlement, cet album est une porte ouverte à d'autres genres musicaux. Kore (Raï N B Fever, Booba, M.Pokora, Leslie, ...) le petit génie de Kilomaître Prod, Wealstarr et enfin Elio (Diam's, Vitaa.) invités derrière les consoles apportent leurs touches à l'univers de Lady Sweety. De la trentaine de titres enregistrés cette forcenée des studios ne va en garder que treize.

De retour cette année l'album se veut du « Lady Sweety millésime 2007 » : d'abord, dans « dancehall »,
il y a « dance » et Sweety sait y faire ! D'emblée sur la première plage, « Kä Feel », avec le monstre des dancefloors Big Ali, on est plongé dans le bain. Ce qui n'empêche pas de sourire comme avec le décalé « Chewing Gum » ou l'énorme clin d'œil « Girls » tourné en dérision grâce à la participation de M.Pokora ... Ensuite, la performance, l'essence du dancehall, n'est jamais en reste. Des titres comme « Le Feu » ou « Ils veulent savoir » attestent d'une technique sans faille. Diam's est l'unique invité rap de l'album : ces deux là ont des parcours proches. Chacune s'est imposée avec brio dans des milieux masculins. L'échange virevoltant de rimes entre Miss Diamant et La Lioness dans « Pas le temps » en est la preuve ! Enfin, la plume de ce petit bout de femme sait également être plus sensible. Dans un slam, Sweety rend un hommage digne à une figure historique de la résistance des esclaves noirs en Guadeloupe. Lorsqu'elle parle d'amour dans « Un homme seulement » c'est également tout en retenue. « Quand tu as connu l'amour et la joie que ça peut apporter », explique-t-elle, « tu as envie de le partager. J'ai juste voulu faire partager l'amour que j'ai ressenti.»

Artiste de dancehall à part entière, Lady Sweety, tour à tour chante, rappe, toaste et déclame avec la même envie. C'est en définitive elle qui en parle le mieux. « C'est un album ouvert avec mes fou rires, mes peines, mes angoisses et surtout mes espoirs. »

Plus d'infos sur http://www.myspace.com/ladysweetyn1

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM