24-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
La Guadeloupe et la Martinique toujours en grève Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
02-03-2009

La grève continuait toujours en Martinique et en Guadeloupe début Mars, malgré une reprise timide des activités de quelques établissement du second degré, et un meilleur approvisionnement en carburant en Martinique, la réouverture de quelques commerces en Guadeloupe.

Grève en Martinique et Guadeloupe 

En Guadeloupe le gouvernement a appelé à la fin de la grève lundi 1er Mars, un accord social partiel ayant été signé par le LKP concernant des revendications de hausse des salaires (200 euros net pour 15.000 salriés selon la Préfecture). Malgré la validité de l'accord (interprofessionnel régional ratifié par une majorité des organisations syndicales de salariés), le MEDEF Guadeloupe conteste son extension à tous les secteurs et demande de nouvelles négociations. Le LKP (Liyannaj Kont Pwofitasyon) essaient de faire signer l'accord par les salariés d'autres entreprises pour l'instant sans succès, tout en appelant à la poursuite de la mobilisation des manifestants, attendant l'arbitrage du Ministère du Travail et du juge des référés.

A la Martinique, quelques collèges et lycées (Acajou I au Lamentin) ont rouvert avec un service minimum et peu d'enseignants. Le rectorat a convenu qu'il n'y aura reprise d'école que lorsque la grève sera officiellemet terminée. De toute façon, les transports scolaires sont inopérants et le personnel des collectivités est en grève. Des cours de rattrapage sont d'ores et déjà prévus en particuliers pour les élèves de 3ème, 1ère et terminales qui auront un examens à la fin de l'année scolaire.

La Mairie de Trinité a tenté de rouvrir les municipaux mais les employés communaux en grève avec ceux de Sainte-Marie ont fait avorter la reprise des services dans les bureaux. L'aide sociale et le service minimum sont assurés par les employés travaillant à l'extérieur. 

L'approvisionnement du carburant a repris dans toutes les stations-services mais l'accès aux zones d'activités sont restreintes par les manifestants (Génipa, Lézarde, La Jambette-Rivière-Roche, Mangles, Champigny...). Le soir, la capitale Fort-de-France est quadrillée par les forces de l'ordre.

Les négociations se poursuivent sur la baisse des services (eau, électricité, téléphonie, avion), l'emploi, l'éducation, considérant acquis les premiers résultats sur les salaires + 200 € mais revendicant son extension aux salariés entre 1,4 et 1,6 fois le SMIC, le contrôle des prix dans la grande distribution, le gel du loyer dans le logement social. Les Conseils Général et Régional sont absents des pourparlers aujourd'hui ainsi que la Chambre de Commerce et d'Industrie. Le Collecif du 5 Février, à la suite d'une manifestation rassemblant 10.000 personnes à Fort-de-France, a reconduit à la demande générale le 26ème  jour de grève.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM