23-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
La caravane des dix mots de l'île Maurice (Khal Torabully) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
09-03-2009

Semaine de la Francophonie 2009 et la caravane des dix mots de l'île Maurice, transmis par Khal Torabully.

La Caravane des dix mots de l'île Maurice -  Khal Torabully : « Pour une langue conviviale ! »

Pour sa deuxième " saison " la caravane des dix mots de Maurice s'attèle aux divers ateliers artistiques, dans un esprit transgénérationnel, transdisciplinaire et surtout, dans la convivialité d'une langue qui suit son itinéraire entre plusieurs imaginaires, dans un frémissement ludique et créatif. Une idée née à Lyon.

La Caravane des dix mots, comme l'affirme Thierry Auzer, son créateur lyonnais, directeur du Théâtre des Asphodèles, c'est "aller à la pêche au sens des mots", au delà de leur propre définition. Une aventure à l'échelle du monde, qui met en valeur les diversités culturelles et donne la parole à tout un chacun ". L'idée débute en 2003 et devient transfrontalière en 2005. Elle épaule les dix mots choisis par le Ministère de la Culture et la DGLFLF pour la Semaine de la francophonie chaque année, et y instille une philosophie propre : redonner la langue de Molière aux peuples, avec l'idée de développer le respect de l'autre au sein de la diversité culturelle. L'équipe de Thierry Auzer développe donc une vision de la " francophonie des peuples ", participative et sans l'idée d'un centre hiérarchisant. " C'est à la fois l'acte de décès d'un certain colonialisme linguistique et l'amorce d'une véritable reconnaissance de la diversité culturelle. La francophonie devrait être à la langue française ce que le haut débit est à l'Internet ! ", ajoute le bouillonnant meneur des caravanes, qui développe son champ d'action international d'année en année, dans une vingtaine de pays déjà…


Il y eut un débat sur la francophonie à Lyon il y a trois ans. Une formidable idée de Thierry Auzer a émergé. Lors de cette rencontre, l'idée du dictionnaire de poche francophone a surgi, et Le Pouvoir des mots sur le mouvoir de peaux est née dans l'année, pour permettre aux francophones de divers pays d'avoir leur " plaisant dictionnaire " (1). Auzer a missionné le poète Toorabully en Italie, dans la région Rhône-Alpes, où il a vécu des moments de partage forts autour de cette caravane langagière, proche des gens de diverses conditions sociales, âges, régions…L'idée de faire du lien social avec la langue française a fait son chemin concrètement. Il a ainsi animé des ateliers avec des jeunes, des associations, des organismes régionaux, des institutions scolaires, des mairies…

La caravane de Maurice, 2008

 Pour la sixième édition de la caravane des dix mots en 2008, le directeur artistique Khal Toorabully a tenté d'ancrer une caravane dans cet esprit à Maurice, et en tant que coordinateur de celle-ci, il a constaté que les jeunes étaient talentueux et parfois, ils n'avaient pas toujours un espace pour exprimer leurs réelles qualités artistiques et leur talent transculturel. Car une fois les jeunes venant de Tranquebar, Cité Florida, Plaine Verte et Montagne Blanche, et les danseuses du Centre Ming Tek, ont saisi la démarche, les énergies se sont canalisées de façon exemplaire.. D'entrée de jeu, l'association Korail a été créée en vue de servir d'interface entre les organismes, associations, institutions, individus qui auraient voulu se joindre à la caravane.
Des valeurs de respect, de travail, de discipline ont été au cœur de cette francophonie " jubilatoire ". Très tôt, des ateliers de théâtre, d'acrobatie, de badminton-passerelle, de football-apprivoisé, de danse indienne palabrant avec le payel, ont jouxté le séga ou des poèmes et des dessins issus des dix mots.


C'est donc avec un sérieux qui force le respect que ces jeunes ont travaillé sept dimanches de suite, pour intégrer l'esprit de la caravane et de se frotter à son esprit transdisciplinaire. Aussi le badminton s'est frotté au mime, l'acrobatie avec la chorégraphie et l'expression corporelle. Cela a donné un spectacle au Centre Baudelaire l'an dernier, lors de la Semaine de la francophonie. Les médias ont donné à cette caravane une bonne couverture.


Plusieurs partenaires ont épaulé cette première mise en route. Le pari était donc réussi. Chapeau aux jeunes !

Caravane 2009

Cette année le collège Jugdambi de Goodlands se joindra à cette caravane ludique et artistique. Avec l'esprit d'étendre la langue à toutes les avenues…
Pour cette deuxième année mauricienne, les mots suivants sont à l'honneur : Ailleurs, capteur, clair de Terre, clic, compatible, désirer, génome, pérenne, transformer, vision. Week-End du 1/03/09 a relayé l'appel afin que toutes et tous s'emparent de ces mots et en fassent des textes divers, des dessins, des fresques, des tableaux… Et un choix sera opéré, et des créations seront publiées le 22 mars dans ces mêmes colonnes (2). Le 21 mars, un spectacle est prévu au Caudan, en partenariat avec le Centre Baudelaire.


Cette caravane comporte aussi la réalisation de deux films, l'un de 26 minutes l'autre de 6 minutes, qui seront projetés lors du Forum international des caravanes francophones et dans es institutions, associations, organismes francophones du monde entier. Cette caravane, encore à ses débuts, a un bel avenir et donnera la possibilité aux mauriciens de tout âge de prendre les mots et de leur donner les couleurs et saveurs de cette île dont les talents recherchent de tels itinéraires régionaux et internationaux. D'ores et déjà, les Mauriciens sont invités à défiler avec le 21 mars (3), pour cheminer vers le Caudan, où les dix mots rejoindront " un " ailleurs " " compatible ", deux des dix mots choisis cette année.


Pour la troisième édition, en 2010, l'association souhaiterait élargir son champ de prestations autour des dix mots, avec le plus de participants possibles. Appel est donc lancé aux intéressés, directeurs des institutions scolaires, comités d'entreprise, maisons de retraite, associations… Et aux mécènes éventuels afin d'obtenir des fonds pour étayer ces activités. Déjà, le Centre Baudelaire est de la partie et le Ministère de la Jeunesse et des Sports se montrent intéressés, et une tournée est prévue dans les Centre de Jeunesse de Maurice.


D’ores et déjà, contact a été pris avec la Banque des Mascareignes, soucieuse d’accompagner cette caravane créative. Une belle aventure se profile…

WEEK-END 8/3/09           http://www.lemauricien.com/weekend/

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM