22-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Indonésie : Crash d'un avion à Java Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
07-03-2007

Au moins 21 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées dans le crash d'un avion de ligne transportant 140 personnes sur l'île indonésienne de Java. mercredi 7 Mars.

Au moins 21 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées dans le crash d'un avion de ligne transportant 140 personnes sur l'île indonésienne de Java mercredi, ont confirmé les responsables de l'aéroport à la radio El-Shinta.

Le Premier ministre australien John Howard a déclaré à Canberra que les autorités indonésiennes auraient confirmé la mort de 49 personnes dans l'incendie suivant le crash du Boeing 737-400 de la compagnie indonésienne Garuda sur l'aéroport international de Yogyakarta, sur l'île de Java.

Toutefois, la compagnie aérienne continuait de donner un bilan inférieur faisant état de 21 morts et 96 blessés.

John Howard à demandé à ses compatriotes de "se préparer au pire" sans pouvoir confirmer la mort de citoyens australiens. Il a précisé qu'au moins 10 Australiens dont des journalistes et des diplomates se trouvaient à bord. Ils rejoignaient Yogyakarta dans le cadre d'une visite sur place du ministre australien des Affaires étrangères qui était en Indonésie pour participer à une conférence sur la lutte anti-terroriste. Le ministre n'était pas dans l'avion.

De son côté, le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a ordonné l'ouverture d'une enquête, désignant à sa tête le ministre de la Sécurité qui sera chargé de chercher de possibles causes "non techniques", a dit son porte-parole Andi Mallarangengeng faisant directement allusion à un éventuel sabotage. Il s'agit du deuxième aérien en Indonésie depuis le début de l'année.

Peu avant son atterrissage, L'avion de la compagnie indonésienne Garuda a subi de violentes secousses avant d'atterrir, il a ensuite dépassé la piste d'atterrissage, percutant des barrières et s'échouant violemment dans une rizière avant 7h00 locales. Des survivants ont raconté que le feu a pris à l'avant de l'appareil avant de l'engloutir totalement.

Bambang Sugito, directeur général de l'aéroport a déclaré à la radio El-Shinta que 20 corps sans vie ont été extraits des décombres, la plupart situés à l'avant de l'appareil. Il n'était pas en mesure d'apporter plus de détails sur leur nationalité.

Plusieurs passagers ont déclaré à la radio locale qu'il y avait de nombreux survivants. Selon la chaîne de télévision Metro, une soixantaine de blessés sont soignés dans un hôpital proche du lieu de l'accident.

Environ deux heures après l'accident, les pompiers ont réussi à éteindre l'incendie, qui a ravagé l'avion selon des témoins. Le responsable de la compagnie aérienne indonésienne Garuda, Ari Sapari a précisé que le décompte des survivants était toujours en cours. "L'avion a pris feu à l'atterrissage", a-t-il déclaré sans plus de détails.

Selon la Garuda, il y avait 140 passagers et membres d'équipage à bord.

"Avant l'atterrissage, j'ai senti une forte secousse dans l'avion", a indiqué l'un des passagers rescapés à la chaîne de télévision locale RCTI.

"Nous avons dépassé la piste d'atterrissage puis j'ai entendu le bruit d'une explosion et j'ai couru vers une sortie de secours", a poursuivi Muhammad Dimyati. "Je crois que de nombreux passagers sont restés coincés à l'intérieur".

L'Indonésie a été touchée par une série de catastrophes impliquant des moyens de transport de masse ces derniers mois. Fin décembre, un ferry a coulé dans une tempête dans la mer de Java, faisant plus de 400 morts. Quelques jours plus tard, un avion de ligne de la compagnie Adam Air s'est abîmé dans l'océan, coûtant la vie aux 102 passagers. Enfin, le naufrage d'un bateau près du port de la capitale a fait au moins 50 morts.

Le gouvernement a annoncé son intention d'interdire aux compagnies aériennes d'affréter des avions de plus de dix ans d'âge. Le plupart des experts pense pourtant que les facteurs déterminants pour prévenir les accidents sont plutôt la maintenance des appareils et le nombre de décollages et d'atterrissages.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM