23-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Haïti : des étrennes pour les enfants (Le Lamentin-Carrefour) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
10-02-2011

Photos de la remise des étrennes collectées par le CCAS de la ville du Lamentin (Martinique) aux enfants défavorisés de Carrefour en Haïti. A cette occasion, le Maire de Carrefour Yvon Jérôme et celui du Lamentin Pierre Samot ont officialisé leur volonté d’un partenariat concret entre leurs deux villes.

Des étrennes pour les enfants défavorisés de Carrefour…

Les enfants défavorisés du centre d’accueil de la ville de Carrefour en Haïti ont bien reçu lundi dernier 23 janvier les étrennes collectés en novembre dernier et offert par les lamentinois et les martiniquais. Une générosité qui a été largement saluée et remerciée… Ce fut aussi l’occasion pour Pierre Samot, maire du Lamentin, et, Yvon Jérôme, maire de Carrefour d’officialiser leur volonté d’un partenariat concret entre leurs deux villes.

Enfants Haïti Le Lamentin (Martinique) et Carrefour (Haïti)
Avec cette remise d’étrennes, c’est l’aboutissement d’une action débutée en novembre dernier.


C’est un véritable moment de joie qu’ont connu lundi dernier les enfants défavorisés du centre d’accueil de la ville de Carrefour en Haïti. La joie que connaît tout enfant heureux de recevoir un cadeau... Dans le cas présent, les étrennes qui leur ont été offert sont le fruit de la générosité exprimée par les lamentinois et les martiniquais d’une manière générale lors de la collecte de jouets organisée par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) du Lamentin. Une opération qui a reçu l’aide précieuse du Rotary Club du Lamentin, mais aussi du Conseil Communal de la Jeunesse Lamentinoise (CCJL).

Enfants Haïti Ville de Carrefour (Haïti
La joie que connaît tout enfant heureux de recevoir un cadeau...


Pour comprendre l’aboutissement de ce qui s’est passé en Haïti, il faut revenir en avril 2009 lors d’une rencontre entre le maire du Lamentin Pierre Samot et Yvon Jérôme, son homologue de Carrefour, commune de l'arrondissement de la capitale Port-au-Prince. Suite à leurs discussions, les deux premiers magistrats envisagent de poser les premières bases d'une relation d'échanges constructifs. Une démarche qui fait suite au choix depuis de nombreuses années de la ville du Lamentin de développer un fort partenariat, basé sur la solidarité, avec d'autres villes de la Caraïbe. Les plans des deux maires ont été quelque peu contrecarrés par le terrible séisme du 12 janvier 2010, tout en faisant apparaître encore plus évidente la nécessité d’une aide, d’un soutien.

Officialiser une volonté commune

Le résultat, c’est cette grande collecte de jouets et de dons en numéraire organisée en novembre et décembre 2010 par le CCAS pour offrir un vrai noël aux enfants défavorisés du centre de Carrefour. Au final, ce sont plus de 2 000 jouets qui ont été recueillis et 4 000 euros de dons en numéraires, confirmation de la générosité des lamentinois et des martiniquais.
Dans un premier temps, ces jouets devaient être remis aux enfants pour Noël. Bien qu’ayant quitté la Martinique et pris la mer depuis début décembre, le conteneur des jouets n’a pu arriver dans les délais prévus cause notamment de difficultés administratives. Il a enfin pu être récupéré quelques jours avant la date prévue pour la distribution. Pour rencontrer les enfants et procéder à la distribution des jouets, le maire du Lamentin a séjournée en Haïti avec une délégation composée de Ghislaine Vroust, présidente du CCAS et Georges Larcher, représentant du Rotary Club du Lamentin.
C’est une véritable fête à laquelle les petits haïtiens ont eu droit. Une distribution d’étrennes chaleureusement saluée par Frère Jeff Desruisseaux, directeur exécutif de ce centre qui accueille 400 enfants. Il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui se sont impliqués dans cette initiative, la reconnaissant comme étant particulièrement profitable au niveau humain pour la reconstruction de ses protégés.

Les enfants haïtiens
Juste avant de les découvrir, des enfants heureux de leurs étrennes…

De plus, ce ne sont pas seulement les enfants du centre qui ont pu profiter de la fête et des étrennes, mais également ceux de d’autres orphelinats de Carrefour. Retenu hors du pays, l’ambassadeur de France en Haïti était représenté par Marité Trolliet, attachée à la coopération. Elle a ainsi pu prendre la pleine mesure de la volonté des deux magistrats d’entamer un processus de collaboration entre leurs deux cités.

Le partenariat entre Carrefour et Le Lamentin (Martinique)
Le partenariat entre Carrefour et Le Lamentin est désormais officiel.

Cette cérémonie de distribution d’étrennes fut donc également pour les deux édiles l’occasion d’officialiser par des lettres d’intention leur volonté commune d’entamer une démarche de partenariat. Une démarche qui laisse augurer d’autres actions dans l’avenir entre les deux villes.
A noter qu’au cours de ce déplacement le maire du Lamentin a pu prendre l’ampleur du séisme qui a frappé Haïti dans les rues du centre de Port-au-Prince (notamment le champ de Mars où se trouve le palais présidentiel et la cathédrale complètement détruite) ou encore les responsables du centre de la Croix-Rouge canadienne à Carrefour, gérant un centre de soins du choléra. Yvon Jérôme lui a fait découvrir les avancées du chantier de la construction d’un marché public dont la livraison est prévue en mai prochain.

Maire du Lamentin Pierre Samot
La délégation lamentinoise a pu prendre l’ampleur du séisme qui a frappé Haïti dans les rues du centre de Port-au-Prince. Ici devant le palais présidentiel.

Un environnement sûr

Préparer aux enfants un avenir productif et fructueux, tel est l’une des préoccupations du centre d’accueil de Carrefour que dirige Jeff Desruisseaux. Pour cela, le centre travaille étroitement avec l'UNICEF pour réunir les familles et s'assurer que les enfants sans parents aient un environnement sûr et sain. Pour cela, le centre permet de les prendre en charge, de loger, de nourrir et donner une éducation et des repères à tous ces jeunes. Mais le centre n’étant pas une fin en soi, le principal objectif est surtout de leur redonner une famille dans une famille à laquelle il est possible d’apporter une aide.

Se reconstruire grâce au hip-hop

Hip Hop Haïti
Les prestations du groupe de rap créole « cœur à cœur » ont beaucoup plu.

Au cours de la fête, un groupe a fait partie de l’animation et a particulièrement attiré l’attention. Il s’appelle « cœur à cœur » et ses prestations ont plu. Composé d’une dizaine de garçons, le genre musical de prédilection de ce groupe, c’est le rap avec comme point commun pour ces membres d’avoir tous été séparés de leurs parents lors du séisme du 12 janvier 2010. La solution trouvée par ces jeunes, c’est tout d’abord de ne pas rester inactifs, de tout faire pour s’en sortir, d’avoir toujours espoir en l’avenir, grâce au hip-hop. C’est pour cela, que le texte d’une des chansons qu’ils ont interprété est un appel à encourager les haïtiens à bien faire les choses et surtout à s’unir pour reconstruire tous ensemble leur pays. Une belle leçon d’optimisme donnée par ces jeunes à leurs compatriotes, mais aussi aux jeunes du monde entier…

Source : Service de la Communication de La Ville du Lamentin (Martinique)

 

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM