22-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Gustav approche de la Nouvelle-Orléans Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
31-08-2008

Vent de panique à la Nouvelle-Orléans à l'approche de l'ouragan Gustav, monstrueux cyclone de catégorie 4.

Gustav
Image satellite de Gustav

Un ordre d'évacuation à 100% a été donné par le Maire de la ville de Nouvelle Orleans, qui a présenté Gustav comme le pire ouragan du siècle. L'ouragan Katrina avait il y a trois ans dévasté la région. La population peu alertée avait été surprise par la montée des eaux. 

Cette fois-ci les autorités, à commencer par le président Georges Bush qui a décrêté l'état d'urgence et dépêché plusieurs millers de soldats de la Garde Nationale pour sécuriser la zone désertée par ses habitants, ont mis tous les moyens pour évacuer les personnes vulnérables. Le réseau de transports communs et bus a permis de déplacer gratuitement une partie des personnes menacées.

Malgré les travaux effectués sur les ponts et les digues suite à la catastrophe naturelle Katrina, une grande partie de la ville est encore très vulnérable aux calamités naturelles.

Gustav fait partie de ces calamités. Rapidement formé il a presque surpris Haïti, la République Dominicaine, la Jamaïque, les îles Caymans et Cuba qu'il a durement frappés. Reprenant des forces après son atterrissage sur les Grandes Antilles, il est maintenant classé en catégorie 4, sur l'échelle Saffir Simpson qui en compte cinq, dans sa progression vers les côtes américaines.

Les plate-formes pétrolières ont été évacuées et le gouvernement américain se prépare à un arrêt de la production d'or noir dans le Golfe du Mexique pour quelques jours.

La convention des Républicains risque d'être perturbée ou reportée en raison du passage de Gustav prévu dès lundi soir ou tôt mardi sur les côtes Sud de la Nouvelle Orleans. Le maire Nagin a insisté sur une évacuation totale qui ne sera pas forcée par les militaires. Si vous restez, "assurez vous d'avoir une hache" ou tout autre moyen de se frayer un passage par le toit.

Le cyclone Gustav aurait déjà fait un bilan de 88 victimes dans les Caraïbes. Cette année les Etat-Unis semblent mieux préparés à un éventuel désastre naturel mais auront les yeux braqués vers l'Ouragan Gustav qui risque de repousser la fête de la convention républicaine selon les dires du sénateur McCain. Pour mémoire, le phénomène Katrina (2005), triste précédent, est considéré par les Nations Unies comme l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire avec son lourd bilan humain et ses 25 milliards de dollars de pertes estimées. 

----

La Louisiane respire après le passage de Gustav 

02 Septembre 2008
La Louisiane respire après le passage de l'ouragan Gustav sur La Nouvelle-Orléans lundi soir. Le cyclone, rétrogradé mardi en tempête tropicale après s'être affaibli, a largement épargné la ville, encore traumatisée par le passage dévastateur de Katrina il y a trois ans, faisant malgré tout huit morts sur le territoire américain.

Les habitants qui ont évacué en nombre la région avant l'arrivée de l'ouragan n'aspiraient mardi qu'à rentrer chez eux. Mais le maire de La Nouvelle-Orléans Ray Nagin a appelé ses administrés, qui ont pour la plupart fui la ville, à attendre dans les abris et motels où ils ont trouvé refuge avant de prendre le chemin du retour.

M. Nagin a toutefois estimé qu'ils pourraient regagner leur domicile dans "quelques jours". Les dégâts dans la ville devaient être évalués mardi avant de permettre le retour des habitants, qui pourrait commencer mercredi soir ou jeudi. L'ordre d'évacuation et le couvre-feu décrétés pour la localité restaient en vigueur.

Des équipes ont commencé les travaux de réparation des lignes électriques alors que Gustav a privé de courant près de 80.000 foyers et entreprises à La Nouvelle-Orléans et plus d'un million d'abonnés dans la région. Le système d'égoût a également été endommagé dans la ville, où les hôpitaux fonctionnaient en effectifs réduits grâce à des groupes électrogènes.

Perdant en intensité, Gustav a été rétrogradé tôt mardi en tempête tropicale, et les ordres d'évacuation obligatoire ont été levés dans trois comtés du Texas. Accompagné de rafales de vent ne soufflant plus qu'à 56 km/h au maximum, Gustav progressait mardi vers le nord de la Louisiane et l'est du Texas. Il risquait encore de provoquer d'importantes précipitations et des alertes aux inondations ont été lancées.

De son côté, l'ouragan Hanna a été rétrogradé en tempête tropicale alors qu'il s'approchait des Bahamas, mais pourrait ensuite reprendre de la vigueur, d'après le centre national des ouragans (NHC) à Miami. Selon les prévisionnistes, Hanna, qui a fait 11 morts dans les Caraïbes, pourrait ensuite prendre la direction des Etats-Unis et toucher le sol américain d'ici la fin de la semaine. Par ailleurs, deux nouvelles tempêtes tropicales se sont formées mardi, l'une dans l'Atlantique et l'autre dans le Pacifique, a annoncé le NHC.

Avant d'atteindre les côtes américaines, Gustav a fait 94 morts en République dominicaine, à Haïti et en Jamaïque, et des dégâts considérables à Cuba. La présidence française de l'Union européenne a exprimé mardi sa "profonde solidarité" aux autorités et aux populations de ces pays et des Etats-Unis.

Lundi soir, les autorités de Louisiane ont signalé sept décès dans des voitures surprises par Gustav. Des toits d'habitations ont été arrachés, des arbres renversés et des routes inondées. Un ferry a aussi coulé.

L'étendue des dommages causés à l'industrie pétrolière et gazière de la région n'était pas encore clairement établie, mais d'après les premières indications, il semble que les infrastructures pétrolières aient peu souffert.

Les digues, elles, souvent encore en cours de reconstruction depuis Katrina en 2005, ont tenu. "Il n'y aura apparemment aucun problème, mais nous continuons de surveiller cette tempête", a déclaré Tim Kurgan, le commandant et porte-parole du Génie de l'armée américaine.

Dans les jours précédant la tempête, près de 2 millions de personnes ont fui les zones côtières de la Louisiane, suite à un ordre d'évacuation obligatoire -ce qui n'avait pas été le cas avec Katrina. Parmi les évacués, des dizaines de milliers de pauvres, des personnes âgées et des malades, emmenés en autobus ou dans des trains. Tous les abris et les chambres d'hôtel des Etats voisins ont été pris d'assaut.

L'agence de gestion des secours (FEMA) se tenait prête à distribuer assez de nourriture, d'eau, de couvertures et autres fournitures à 1 million de personnes pendant trois jours -contrairement au précédent de Katrina, où des milliers de personnes avaient longtemps attendu les secours dans l'étouffant Superdôme. (source  : AP)

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM