17-12-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Grève Martinique : progrès dans les négociations et accord en vue Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-02-2009

Les négociations ont progressé pour la première fois depuis le début de la grève en Martinique le 5 Février, concernant la hausse des bas salaires et la baisse des prix. Un retour apparent au calme a été constaté également après deux nuits d'émeutes à Fort-de-France, suite au quadrillage des forces de l'ordre (gendarmes français et policiers martiniquais).

Grève Martinique  

En effet, le collectif du 5 Février conduisant les négociations pour les salariés a proposé une hausse de 250 euros sur les bas salaires au lieu des 354 euros demandés initialement.

Observant une amélioration, le conseiller général Claude Lise déclare sur Europe 1 que ces négociations devraient "trouver une issue positive demain" (vendredi 27 Février). La Mairie de Fort-de-France, les Conseils Général et Régional ont beaucoup insisté auprès des partenaires sociaux  (syndicats et patronats) pour favoriser une sortie rapide de crise, devant l'extension de la violence urbaine et le renforcement des forces de l'ordre jeudi après-midi. De nombreux petits commerces qui ont été pillés par des casseurs ont fait les frais de la durée invraisemblable de ces négociations retardées surtout par le patronat.

Le préfet de Martinique Ange Mancini a noté que la distribution de carburant dans l'île devrait reprendre vendredi juqu'à reprendre son cours normal d'ici mardi. Cette mesure pourrait atténuer les tensions des usagers dans les stations-services et faciliter le déplacement des équipes de secours d'urgence et de soins médicaux.

D'ailleurs, suite aux engagements du premier ministre François Fillon aux élus de l'outremer, un accord a été trouvé et signé en Guadeloupe vendredi matin concernant pour le moment une partie des bas salaires. Cet accord devra cependant être élargi à l'ensemble des salariés, après validation par le Ministère du Travail malgré les réticences du MEDEF-Guadeloupe. Les autres points de revendications seront abordés également entre les partenaires sociaux des deux îles pour une sortie prochaine de la crise.

 

 

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM