24-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Grève en Martinique : reprise des jégociations à 15 h Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
09-02-2009

C'est à 15h que reprennent les jégociations de grève générale en Martinique entre le collectif intersyndical du 5 Février et le patronat, en présence des élus de collectivités locales et de l'Etat.

Actuellement les jégociations sont gelées en Guadeloupe suite au départ d'Yves Jégo ministre de l'outremer, parti rendre compte à l'éxécutif d'une ardoise de 500 millions d'euros à valider pour compenser en Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion une hausse des plus bas salaires demandée par le collectif Lyannaj Kont Pwofitasyon en Guadeloupe.

La députée (PRG) de Guyane Christine Taubira dit "comprendre la colère" provoquée par ce départ précipité, un "acte qui peut être perçu comme une humiliation".

Dans un communiqué, elle estime que "c'est la crédibilité du gouvernement qui s'en trouve entamée, ainsi que la volonté réelle de l'Etat de trouver une issue équitable à ce mouvement populaire, eu égard aux pratiques manifestement frauduleuses de pétroliers dont la situation de monopole aurait dû faire l'objet d'une rigoureuse surveillance par les pouvoirs publics".

Le gouvernement est assiégé de toutes parts par la crise du pouvoir d'achat , dont la hausse était la principale promesse du candidat Sarkozy, et les mouvements sociaux : d'ores et déjà des milliards d'euros à injecter sont annoncés pour l'industrie automobile, des centaines de millions pour l'apaisement de l'outremer, sans compter les syndicats de l'Enseignement supérieur et le syndicat étudiant UNEF appellant à de nouveaux défilés dans toute la France, mardi, puis jeudi.

En Martinique, un cortège regroupant plusieurs milliers de personnes - 11.000 selon la Police et 25.000 selon les organisateurs - à Fort-de-France sous la bannière du collectif du 5 Février , avec l'appoint des jeunes et étudiants sur le bord de mer, a montré la toujours forte mobilisation des grévistes pour une hausse du pouvoir d'achat. Les principales zones industrielles entre le Lamentin et Fort-de-France ont été vérouillées par les camions des manifestants rejoints par d'autres groupes socioprofessionnels (taxis, agriculteurs de l'OPAM...). Ce jour, la grande distribution doit faire des propositions de baisse des prix (30 % souhaité par les syndicalistes sur les produits de première nécessité). Suite à une étude menée sur le prix du carburant, de graves abus ont été révélés sur la fixation des tarifs non controlés et laissés à la cupidité du monopole pétrolier. L'approvisionnement en produits pétroliers a été bloquée par le collectif. Quelques camions ayant pu quitter avant ce matin la raffinerie pour ravitailler les quelques stations-services réquisitionnées par le préfet pour les véhicules prioritaires (sécurité, secours, profession médicales...)

Une réunion interministérielle aura lieu demain à Paris, et le ministre estime prêt à reprendre ses jégociations "au plus vite".

 

 

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM