Menu Content/Inhalt
Accueil
Facebook is Open Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
25-04-2010

Sitôt la disponibilité de l'Open Graph Protocol de Facebook, l'annonce du piratage massif de 1,5 millions d'identités d'utilisateurs Facebook a porté le réseau social mondial n°1 de la toile en ébullition.

Facebook Open

Facebook Inside. L'essentiel de l'actualité du web tient en ce moment à la confiance ébréchée dans Facebook au même moment où le leader mondial du réseau social sur Internet dévoile sa stratégie pour asseoir sa popularité qui pour la première fois dépasse celle du moteur de recherche Google aux Etats-Unis. Facebook devient le rival de Google dans le domaine de la publicité en ligne.

Sur ces entrefaites, les médias révèlent qu'un pirate aurait acheté pour environ 1,5 millions d'identités, fuite dont l'ampleur et la coïncidence interpellent tous les observateurs du réseau social américain, peu après la conference des développeurs F8 2010.

Facebook Open Graph Protocol

Lors de cette réunion, Facebook révèlait comment chaque site web pourrait désormais être marqué pour rendre possible une interaction entre ce site et les utilisateurs du plus grand réseau social du web. Mettez-le sur votre page, et si un utilisateur visite votre site Facebooké et clique sur le bouton J'aime , un lien vers votre page est ajouté à son flux d'activité. Tout à coup, tous ses amis peuvent voir ce lien, cliquer dessus et être conduit directement à votre page. Lorsque cette seconde personne arrive, le bouton J'aime est personnalisé à son intention - il montre lesquels de ses amis ont déjà cliqué dessus, et quand elle clique dessus, un lien vers votre page est aussi ajouté à son flux.

Sans compter les risques de piratage que révèle cette affaire, les services de renseignements auraient également déjà commencé à alerter l'opinion publique sur le probable faible respect par Facebook des droits informatique et libertés. En effet la juridiction californienne  dont dépend Facebook permet moins de possibilités de défense lorsqu'il sagit du contrôle des données individuelles laissées dans la base de données Facebook.  Cette sensibilisation aux dangers de l'utilisation des réseaux sociaux s'est amplifiée depuis que de nombreuses plaintes d'utilisateurs ayant laissé des documents compromettants de leur vie  privée sur Facebook, et souhaitant les retirer, avaient du mal à aboutir surtout si avant la réaction du site, ces documents peuvent être copiés entretemps sur d'autres sites plus anonymes... 

 

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous