22-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Disparition de Marion Génin : un corps retrouvé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
28-09-2008

Dans l'enquête sur la disparition en Martinique de Marion Génin, z'oreille de 36 ans et opticienne originaire de Nantes qui n' a plus donné signe de vie depuis le début du mois de Septembre, un corps a été retrouvé à Sainte-Luce.

Disparition Marion Génin

D'après la radio RCI, les autorités ont reconnu qu'un corps de femme qui pourrait être celui de Marion Génin a été retrouvé dans la commune de Sainte-Luce, non loin de celle du Diamant où elle avait été vue pour la dernière fois en compagnie de ses amies.

Sa voiture avait été retrouvée quelques jours après l'alerte donnée par sa famille inquiète de sa disparition, dans un champ de canne au Lareinty (Lamentin). Ses vêtements aussi ont été découverts dans le Sud. Puis l'enquête a été orientée vers la recherche de trois Saint-Luciens, de l'île voisine du sud de la Martinique, peu après qu'une information judiciaire ait été ouverte pour enlèvement et séquestration en bande organisée. Des photos d'une telle bande auraient été prises peu avant les faits, circulant et montrant des invidus armés dans les environs de l'endroit où Marion Génin avait été vue pour la dernière fois.

La réputation de la côte Sud de la Martinique comme terre d'interlope accrédite l'idée que cette jeune femme aurait été agressée par une bande de criminels. Mais les victimes des criminels Saint-Luciens et leurs complices Martiniquais opérant entre la Martinique et Saint-Lucie, étaient rarement retrouvées puisque les auteurs des forfaits dissimulent les cadavres dans les abysses du canal de Sainte-Lucie, là où la mer les rejette rarement sur la côte. La recherche, l'interpellation et la mise en garde à vue de trois suspects réfugiés à Sainte-Lucie auraient peut-être été inutiles en l'absence de preuves matérielles indiscutables d'un crime et n'auraient pas suffi à obtenir l'inculpation et l'extradition des suspects. Cependant, la découverte de ce corps, si l'autopsie le confirmait ce qu'a laissé déjà entendre le procureur de la République Française M. Claude Bellanger relance la possibilité d'obtenir une issue judiciaire à ce triste fait divers.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM