23-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Cuisine antillaise et la banane jaune Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
08-01-2012

Dans la cuisine antillaise au quotidien, la banane jaune occupe toujours une place importante.

Cuisine antillaise avec banane jaune
Ragoût de mouton péyi

La banane jaune des Antilles (de Martinique, Guadeloupe...) accompagne volontiers les plats  et sauces de cuisine antillaise tels que le court-bouillon de vivaneau (koubouyon), ou les ragoûts (mouton, cabri, boeuf). La banane est en effet un fruit et légume cultivé dans les plantations. Cette culture destinée à l'exportation est menacée par les maladies et les insectes, les catastrophes naturelles mais aussi par les pratiques des agriculteurs et des lobbys bananiers (épandage aérien de pesticides, autorisé par le préfet pour une durée de six mois). Ces pratiques visant à protéger la culture de la banane ont perdu toute crédibilité suite au scandale du chloredécone (pesticide chimique employé pour lutter contre les charançons) qui a exposé la population à des risques sanitaires graves malgré son interdiction.

Néanmoins, la banane jaune utilisée comme légume, ainsi que le ti-nain (pòyò), est encore cultivée dans des jardins créoles et se trouve en vente dans les marchés municipaux ou agricoles, avec les bananes fruits ou dessert (makandja, figue-pomme, fressinette). 

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM