21-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Crash AeroCaribbean à Cuba Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-11-2010

Un avion de la compagnie AeroCaribbean s'est écrasé à Cuba faisant 68 victimes.

AFP- GUASIMAL — L'avion de la compagnie cubaine AeroCaribbean a survolé à basse altitude le village de Guasimal (centre) puis a tournoyé en détresse avant de s'écraser avec fracas dans une zone broussailleuse jeudi, tuant ses 68 occupants et semant l'émoi parmi les habitants.

"L'avion est passé au-dessus de Guasimal, il avait déjà des problèmes. Il volait bas, tout est devenu confus, les gens criaient, l'avion allait en tournoyant et en tournoyant puis nous avons entendu, boum!", quand l'avion s'est écrasé au sol, a raconté à l'AFP Miguel Garcia, un paysan de 69 ans.

Eliseo Lopez, un maçon de 31 ans, dit avoir vu de la "fumée s'échapper de l'un des moteurs" tandis que "l'avion tournoyait dans tous les sens dans le ciel".

Un jeune habitant de Guasimal, refusant d'être identifié, a également aperçu de la "fumée qui s'échappait d'un côté de l'appareil". "Il a survolé le village et tout le monde est sorti dans la rue", a-t-il ajouté en affirmant avoir senti la "terre vibrer" lorsque l'ATR-72 s'est fracassé en morceaux à seulement quatre kilomètres de Guasimal, dans une zone broussailleuse difficile d'accès.

La lueur de l'incendie est ensuite apparue au loin, selon des habitants qui, choqués, sont accourus pour tenter de venir en aide à d'éventuels survivants. En vain: le crash a coûté la vie aux 61 passagers, dont 28 étrangers (17 latino-américains, 10 Européens et un Japonais), et sept membres d'équipage, ce qui en fait la catastrophe aérienne la plus meurtrière à Cuba depuis 1989.

"Dans la nuit, nous avons envoyé un bulldozer et une équipe pour ouvrir un accès au site à travers les broussailles. On voyait des flammes s'échapper du site quand on a commencé à avancer difficilement car il n'y avait pas de chemin. On voyait des pièces d'avion qui avaient été projetées très loin", a déclaré Hermes Cecilio Ramirez, un chauffeur de l'armée cubaine.

Le camion de M. Ramirez a transporté sur le site des médecins légistes et des brigades de la police qui ont rapidement établi un cordon de sécurité pour éloigner les curieux tandis que des équipes de secours recueillaient des restes humains.

Les familles des victimes sont accueillies par les autorités dans la ville de Sancti Spiritus, à environ 20 km au nord du lieu de la catastrophe, selon la même source.

Un pompier non identifié a déclaré que la plupart des corps avaient été retrouvés calcinés. Ils seront transportés à La Havane pour être identifiés, selon l'agence cubaine Prensa Latina.

L'appareil de fabrication française, un ATR 72, était parti jeudi en fin d'après-midi de Santiago de Cuba, la grande ville de l'Est du pays, pour rejoindre la capitale cubaine, à 860 km de là.

Le temps était alors mauvais dans la région orientale en raison de l'avancée de la tempête tropicale Tomas qui s'est depuis transformée en ouragan menaçant Haïti et l'est de Cuba. Mais à Guasamil, il faisait beau, selon les habitants qui disent qu'ils n'oublieront jamais cette nuit tragique.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM