24-11-2017
 
  News
informations de l'Assemblée Martinique
 
Dernières Nouvelles
Top
Menu Principal
Accueil
AM News
Sommaire
Fils Actualité
Recherche
FAQs
Liens
Contact
Membres: 540
Publications: 1503
Liens: 12
Link Ads

 

 


 

Documents connexes
Advertisement
Chavez traite Condoleezza Rice de petite fille Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
21-01-2007

Le président vénézuelien Hugo Chavez a appelé la secrétaire d'état Condoleezza Rice "ma petite fille" et a envoyé paître Washington "en enfer" après qu'ils aient critiqué son intention d'acquérir des pouvoirs spéciaux en légiférant par décret au Venezuela.

Hugo Chavez, un allié de Cuba réélu en Décembre au Venezuela, a lancé ce mois-ci une campagne pour consolider son pouvoir en nationalisant des secteurs industriels clé tels que l'industrie pétrolière, cherchant à étendre les pouvoirs exécutifs.

Un porte-parole du Département d'Etat américain (affaires étrangères) a décrit la proposition de Chavez d'autoriser les présidents à diriger par décret comme un peu "bizzare" dans une démocratie.

"Il s'agit de la sacro-sainte autorité légale du Vénezuela. Allez en enfer, gringos ! Rentrez chez vous ! Go Home ! " a dit Chavez dans une émission de télé hebdomadaire dimanche. "Nous sommes libres ici et chaque jour nous serons plus libres."

Hugo Chavez s'en est aussi pris à la Secrétaire d'Etat Condoleezza Rice qui avait décrit Chavez comme "une force negative" dans la région.

"Bonjour, Condoleezza, comment vas-tu ? Tu m'as oublié, ma petite fille", (my little girl) a dit Chavez, qui, l'année dernière, a traité le Président Bush de "diable" (the devil) lors d'un discours à l'ONU.

La législature vénézuelienne doit donner cette semaine son approbation finale à la loi qui pourrait laisser à Chavez une période de 18 mois de législation par décrets.

source : Reuters.

 
< Précédent   Suivant >
Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

© 2017 Assemblée Martinique Web
développements Joomla! license GNU/GPL

© AM