Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Recherche
Membres: 531
Publications: 1503
Liens: 12
Alain Huygues Despointes relaxé par la Cour de Cassation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
06-02-2013

Réaction. M. Alain Huygues Despointes, accusé d'apologie de crime contre on ne sait plus qui a été relaxé par la cour de cassation.

Alain Huygues Despointes  

Hors des jours étrangers 

Le peuple de "mauvais sommeil rompu" et de "cauchemars domptés" peut se rendormir tranquillement à la veille d'un nouveau carnaval, le sien, quatre ans après le documentaire "Les derniers maîtres de la Martinique". Ce n'était qu'un mauvais rêve, les propos rendus publics d'Alain Huygues Despointes n'ont rien de condamnable. Il n'y a jamais eu apologie d'un quelconque crime contre l'humanité, et d'ailleurs lequel ? La théorie de la race supérieure va bien, l'esclavage n'est qu'un lointain souvenir, ni bon, ni mauvais, les nègres sont des enfants pour les uns et des adultes pour les autres, l'harmonie d'une famille métissée est parfaitement contestable à la télévision. Que de lois inutiles, le congé ne sera pas dépêché ni aux traîtres ni aux maîtres qui croulent sur les subventions européennes, pour la terre qui ne sera ni lavée d'empoisonnement, encore moins donnée. La ligue contre le Racisme, partie civile, mord la poussière. Les Martiniquais sont toujours des rachetés de la République Française contre une obole versée aux maîtres en 1848, en trahison du rêve de la Déclaration Universelle, pas de "pain restitué", ni de "déroute mercenaire", la fête, loin d'être finie, bat son plein. Cent ans après la naissance d'Aimé Césaire, M. Alain Huygues Despointes est relaxé par la Cour de Cassation. Joyeux Anniversaire.

 
< Précédent   Suivant >

Connexion






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous