CTU Assemblée de Corse une nouvelle collectivité territoriale en Corse

  • Imprimer
CTU Assemblée de Corse une nouvelle collectivité territoriale en Corse

L'assemblée de Corse évolue vers la mise en place de la collectivité territoriale unique de Corse au 1er janvier 2018. Des élections territoriales ont lieu les 3 et 10 Décembre 2017 pour désigner les 63 membres de la nouvelle Assemblée Corse, 7 listes sont en lice, avec 45,7 % de participation à 17h. Cette première Collectivité unique de Corse sui generis est appelée à remplacer au 1er Janvier les deux collectivités départementales de Corse-du-Sud et de Haute-Corse et la collectivité corse actuelle.

Nouvelle Assemblée en Corse

La nouvelle Collectivité unique de Corse L’Assemblée de Corse avec son conseil exécutif sera composée de 63 membres et constituera l’organe délibérant de la collectivité de Corse. Il se substitue aux conseils départementaux de Corse-du-Sud et de Haute-Corse ainsi qu’à la collectivité territoriale de Corse. Après la Guyane, la Martinique, Mayotte, la Corse sera administrée par un nouveau Conseil, actuellement présidé par M. Jean-Guy Talamoni et M. Gilles Simeoni (conseil exécutif).

  • Voir plus grand pour elle Valérie Bozzi 
  • L’Avenir, la Corse en commun Jacques Casamarta 
  • Un paese da fà Gilles Simeoni 
  • Andà per Dumane Jean-Charles Orsucci 
  • Rassemblement pour une Corse républicaine Charles Giacomi 
  • Core in fronte Paul-Félix Benedetti 
  • La voie de l’avenir, A strada di l’avvene Jean-Martin Mondoloni

Résultat des élections territoriales Corses au 1er tour

La liste de la coalition nationaliste corse Pè a Corsica (Pour la Corse, 45,36% des voix) devance celle de la droite régionaliste de Jean-Martin Mondoloni créditée de 14,97% des voix. La liste Les Républicains emmenée par Valérie Bozzi arrive en troisième position (12,77%), devant la liste de la République en Marche de Jean-Charles Orsucci qui obtient 11,26%.

Historique 

Le 6 juillet 2003, les électeurs français de Corse ont rejeté les orientations annexées à la loi no 2003-486 du 10 juin 200311 qui prévoyaient notamment la substitution d'une collectivité territoriale unique à l'actuelle collectivité territoriale de Corse et aux deux départements de la Haute-Corse et de la Corse-du-Sud.

Toutefois, le 12 décembre 2014, l'Assemblée de Corse a adopté par 42 voix sur 51 une nouvelle proposition de création d'une collectivité territoriale unique devant fusionner la collectivité territoriale de Corse et les conseils départementaux de Haute-Corse et de Corse-du-Sud. Cette proposition reçoit le soutien du gouvernement. Une disposition allant dans ce sens est intégrée à la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, mais sans prévoir l'organisation d'un référendum, celui-ci n'étant plus obligatoire depuis le 1er Janvier 2016. La future collectivité de Corse est ainsi créée sui generis par une disposition spécifique du Code général des collectivités territoriales.