CTM Martinique : l'Assemblée de Martinique en fusion

  • Imprimer
Assemblée de Martinique

Grève à la CTM de Martinique. Deux préavis de grève illimitée ont été déposés pour les mardi 12 et mercredi 13 avril 2016 par le personnel de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) affilié aux syndicats UPCTM UNSA-Territoriaux et SGAFP-CGTM. Force Ouvrière (FO) a rejoint le mouvement avec une plate-forme de revendications similaires.

Les syndicats dénoncent l’absence de dialogue social au sein de la CTM, et les salariés se plaignent de retard de paiements de salaires. D'après les organisations syndicales, aucun Comité Technique ne s’est tenu à ce jour sur l’organisation et le fonctionnement des services, alors que l’ordonnance de décembre 2012 permet aux instances représentatives du personnel de se réunir en formation commune (ex Conseil Général & ex Conseil Général) :

Depuis le 4 mars, les organisations syndicales sont dans l’attente de la désignation des 2 élus en charge du personnel !
l’UPCTM UNSA-Territoriaux réclame l’ouverture immédiate des discussions sur :
o L’avenir des agents en fin de contrat
o L’amélioration de l’action médico-sociale avec des moyens adaptés pour le personnel et les usagers
o Le maintien des effectifs suffisants pour les adjoints-techniques des collèges et lycées (contrats de suppléances ou remplacement des agents)
o La titularisation des agents en fin de stagiairisation
o La poursuite des travaux entamés dans les établissements scolaires
o Le déblocage des commandes du Parc Routier afin d’approvisionner l’ensemble des subdivisions chargées de l’entretien des routes martiniquaises.
o Nous dénonçons la procédure abusive de licenciement des agents en contrat à durée déterminée.
o Nous réclamons la subvention pour l’œuvre sociale.
Ces nombreux dysfonctionnements au sein des services de la CTM, pénalisent fortement les personnels et les usagers.

Le président de l'Assemblée de Martinique Alfred Marie-Jeanne a commenté disant qu’il a eu l’occasion de recevoir tous les syndicats de la Collectivité territoriale de Martinique à leur demande, le vendredi 4 mars 2016 de 10h30 à 14h30.

Parité hommes femmes de l'Assemblée de Martinique

une requête en annulation des élections de la CTM a été déposée au Conseil d'État et elle porterait sur « des listes ne respectant pas le principe de la parité qui impose aux partis de présenter un nombre identique de candidats de chaque sexe lors des élections aux scrutins de listes" .
Plus précisément, la requête déplore que trois des listes ayant participé au premier tour « ne comportaient pas un nombre identique de candidats de chaque sexe ». Ces listes comportaient 31 femmes pour 33 hommes (Liste Gran Sanblé - Liste EMPN et liste Joseph Virassamy).
A l'issue du second tour de scrutin du 13 Décembre 2015, les deux listes en lice (Gran Sanblé pou pa béyi a an chans et Ensemble pour une Martinique Nouvelle) présentaient chacune 33 hommes et 31 femmes à l'élection. L'assemblée de Martinique, après répartition au prorata du résultat de chacune présente aujourd'hui « une non-parité entre les 51 élus, soit 28 hommes pour 23 femmes ».