La flèche de la cathédrale de Fort-de-France (Martinique)

  • Imprimer
La flèche de la cathédrale de Fort-de-France (Martinique)

Des badauds et des touristes prennent la pause sur la place du Monseigneur Romero, bouclée pour l'occasion pour assister à la pose de la nouvelle flèche de la Cathédrale de Fort-de-France (Martinique) actuellement en rénovation.

Les catholiques romains de Martinique s'affairent à la préparation des prochaines fêtes de Pâques mais il était difficile de traverser ce matin le centre-ville de Fort-de-France bloqué par les travaux de la Cathédrale Saint-Louis qui va recevoir sa nouvelle flèche de clocher par une manœuvre délicate pour poser cette flèche métallique de 14 tonnes sur le sommet de l'édifice bardée d'échafaudages, à l'aide d'une grue. La place de la cathédrale est balisée par les ouvriers bloquant l'accès aux rues autour de la cathédrale de Fort-de-France, et la circulation. La rue Antoine Siger est pour le temps des travaux transformée en rue piétonne et il faut contourner par la rue Lamartine pour accéder au centre.

La première pierre du nouvel édifice, dont les travaux ont été confiés à l'architecte César Jolly, ingénieur du gouvernement, est posée en 1845. L'actuelle cathédrale est élevée par l'architecte parisien Pierre-Henri Picq dès 1891 sur l’emplacement de la précédente, détruite par le cyclone de 1891. D'un style mêlant le néogothique à l'extérieur et le romano-byzantin, très à la mode à l'époque, à l'intérieur par l'emploi d'arcs en plein-cintre et d'une coupole octogonale, elle mesure 66 mètres de long sur 24 mètres de large et son ossature est entièrement métallique afin de pouvoir résister aux tremblements de terre, mais aussi en référence aux techniques employées alors en France par Gustave Eiffel.

Cathédrale de Fort-de-France (Martinique)