Snowzilla : Blizzard, tempête de neige majeure sur Washington

  • Imprimer
Blizzard Tempête de neige majeure sur Washington

L'hiver commence brutalement pour la côte est des Etats Unis d'Amérique où une tempête de neige aux effets dévastateurs est annoncée ce weekend. Ce grand blizzard concerne la région de Washington (DC) et la côte Est New York Baltimore, Philadelphie... La capitale américaine est placée en état d'urgence "neige" pour parer au mieux à ces intempéries.

Washington et la côte Est américaine attendent un blizzard majeur

L'hiver s'abat subitement dans l'est des Etats-Unis. Une tempête record devrait déverser vendredi et samedi jusqu'à 60 cm de neige, notamment sur la capitale Washington, en état d'urgence et qui a déjà suspendu ses transports pour tout le week-end.

"Une tempête hivernale d'envergure va affecter une partie de l'Est des Etats-Unis avec de fortes chutes de neige, du verglas, des vents forts et des inondations côtières", ont prévenu les services météorologiques. Les conditions devraient se dégrader vendredi après-midi lorsque les chutes de neige seront les plus abondantes et les vents les plus forts, jusqu'à 90 km/h.

"De fortes pluies et de la neige poudreuse vont générer des conditions potentiellement meurtrières et présenteront des menaces pour les personnes et les biens", a prévenu le National Weather Service (NWS), qui a émis une alerte au blizzard pour Washington.
"Les conditions de voyage devraient être sévèrement limitées si ce n'est impossibles pendant le pic de la tempête vendredi soir et samedi", a-t-il ajouté.

D'ailleurs, fait exceptionnel, l'organisme qui contrôle les transports en commun de Washington (WMATA) a annoncé la fermeture du métro pour tout le week-end. Les bus s'arrêteront de circuler vendredi après-midi tandis que le métro fonctionnera jusqu'à vendredi soir à 23h00..
Des centaines de vols sont également annulés. La compagnie American Airlines a annoncé l'annulation de tous ses vols samedi dans les deux aéroports de Washington, dans les trois aéroports de New York, ainsi qu'à Baltimore et à Philadelphie. United Airlines a aussi annoncé la suspension de ses vols à l'aéroport international de Washington samedi.

Un potentiel dévastateur

Des mises en garde ont été adressées à une quinzaine d'Etats, depuis la façade Atlantique (entre New York et la Caroline du Sud) jusqu'à l'Arkansas, dans le sud. Environ 70 millions de personnes se trouvent sur le passage de la tempête, baptisée Jonas.

Le coeur du blizzard devrait générer jusqu'à 60 cm de neige par endroits, en particulier dans la capitale fédérale et des agglomérations comme Baltimore et peut-être Philadelphie.

Snowzilla

La tempête "a le potentiel de devenir extrêmement dangereuse", a estimé le directeur du NWS, Louis Uccellini, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.


Si ces prévisions se concrétisent, la tempête Jonas se placerait en deuxième position des plus grosses quantités de neige déversées en deux jours sur Washington, après les 66 cm de la tempête dite "Knickerbocker" en 1922. Une centaine de personnes avaient péri dans l'effondrement du toit du Knickerbocker Theatre, un cinéma, sous le poids de la neige.

Une pagaille monstre

La maire de Washington Muriel Bowser a placé la ville en état d'"urgence neige" vendredi, expliquant pouvoir ainsi accéder à des ressources fédérales "quand nous en aurons besoin", annonçant également la fermeture des écoles publiques. Les Etats voisins de Virginie et du Maryland se sont également placés en état d'urgence.

Au Sud et à l'Est, dans le Kentucky et la Caroline du Nord notamment, un verglas important est à craindre.

L'"incertitude" demeure pour New York et Boston, qui devraient être épargnées par les flocons. Le maire de New York Bill de Blasio a indiqué jeudi que la ville pourrait recevoir entre 20 et 30 cm de neige entre samedi et dimanche.

Washington, comme d'autres régions, a eu un petit avant-goût mercredi soir, lorsque la neige et le verglas ont fait leur apparition, causant d'importants embouteillages et de nombreux accidents. Mme Bowser a présenté ses excuses car "la ville n'a pas déployé les mesures nécessaires face à la neige", ce qui a créé une pagaille monstre dans les rues.

Cohue dans les magasins

La police de Virginie a indiqué jeudi matin être intervenue sur 767 accidents et 392 véhicules en panne. Un policier a été blessé dans un accident et, selon plusieurs médias, une personne est décédée dans un carambolage.
Même Barack Obama, de retour du salon automobile de Detroit, a peiné à regagner la Maison Blanche mercredi soir. Son cortège, au prix de quelques glissades sur le verglas, a mis plus du double du temps habituel pour rentrer depuis l'aéroport d'Andrews, en banlieue de la capitale.
Du coup, interrogé sur ce que prévoit le président américain durant cette tempête, son porte-parole Josh Earnest n'a pas cherché très loin: "à mon avis, il va rester au chaud dans la Maison Blanche".
De nombreux habitants envisageaient un programme similaire et se sont rués dans les supermarchés, en dépit des files d'attentes. Dans l'un d'eux réapprovisionné en briques de lait pour l'occasion, les employés souhaitaient "bonne chance" à leurs clients chargés de provisions.

La tempête Snowzilla ensevelit l'est des Etats-Unis sous la neige


Washington - L'est des Etats-Unis était recouvert samedi d'un épais manteau de neige, tombé en quelques heures sous l'effet de la tempête Jonas -surnommée Snowzilla-, qui a privé d'électricité des dizaines de milliers d'habitants et contraint les autorités à mobiliser l'armée pour déneiger et réparer les dégâts.

La tempête, qui doit se poursuivre tout au long du week-end, a déjà provoqué la mort d'au moins huit personnes, notamment dans des accidents, selon les médias américains.

Depuis plusieurs jours, les sites météo annonçaient l'arrivée de cette tempête record, qui devrait toucher une bonne partie de l'est des Etats-Unis allant de Washington à New York.

Je veux être très claire avec tout le monde. Nous percevons cela comme une tempête majeure et potentiellement meurtrière, avait déclaré vendredi la maire de Washington, Muriel Bowser.

Quelque 85 millions de personnes, soit un quart de la population américaine, pourraient être affectés par la tempête, surnommée Snowzilla par le quotidien Washington Post, en référence au lézard géant destructeur du cinéma japonais, Godzilla. 

Une quinzaine d'Etats devraient être touchés, depuis la façade Atlantique (entre New York et la Caroline du Sud) jusqu'à l'Arkansas, dans le Sud.

Les prévisionnistes s'attendent à des chutes de neige de plus 60 cm sur Washington et sa région samedi soir, accompagnées de verglas, vents forts (jusqu'à 90 km/h) et inondations sur les côtes.

- Etat d'urgence -

Les habitants de la capitale, où les écoles publiques étaient fermées vendredi, ont fait le plein de victuailles essentielles pour tenir tout le week-end, formant de longues files d'attente dans les supermarchés.

Je pense que ça va être un désastre, a déclaré Sharonda Brown, une infirmière portant un carton de courses à la sortie d'un supermarché.

La patronne de la police de Washington, Cathy Lanier, a appelé la population à rester chez elle. Avec le vent qui forcit et la neige qui s'accumule, on va avoir de plus en plus de gens coincés.

Washington et les Etats voisins de Virginie et du Maryland ont été placés en état d'urgence.

En Virginie, le gouverneur Terry McAuliffe a mobilisé plusieurs centaines de membres de la garde nationale -des militaires de l'Etat fédéré- pour les secours. Il a également une réserve de 650.000 tonnes de sel pour dégager les routes et huit millions de litres de sel liquide, a-t-il dit.

Le candidat à la primaire républicaine, Chris Christie, gouverneur du New Jersey, a suspendu sa campagne dans le New Hampshire pour superviser les mesures prises dans son Etat, où il a ordonné l'arrêt des services de bus et de trams. 

Dans le Kentucky, plusieurs centaines de chauffeurs de poids lourds et automobilistes ont été bloqués pendant plusieurs heures de nuit en raison de la neige et du verglas.

- Vols suspendus, métro fermé -

Les vents violents se révèlent particulièrement dévastateurs dans un pays où le réseau électrique est rarement enterré. Il n'est pas rare que des centaines de milliers de personnes se retrouvent privées d'électricité pendant plusieurs jours, y compris dans les banlieues huppées de Washington.

Les premières coupures ont commencé en Caroline du Nord où plus de 100.000 personnes sont concernées, selon les services d'urgences de cet Etat. En Virginie, moins de 2.000 personnes étaient privées d'électricité selon le gouverneur, mais il a mobilisé 60 équipes d'électriciens d'autres Etat pour aider aux réparations.

La capitale américaine pourrait subir ses plus fortes chutes de neige en près d'un siècle et devrait être totalement paralysée car, fait rare, le gestionnaire de ses transports en commun WMATA a décidé de suspendre les bus vendredi à partir de 17H00 (22H00 GMT), mais également de fermer le métro dès 23H00 (04H00 GMT) pour tout le week-end.

Ce métro est le deuxième plus fréquenté du pays, après New York, avec environ 700.000 passagers transportés chaque jour en temps normal. Il n'a jamais été fermé aussi longtemps en plus de 40 ans d'existence, selon le Washington Post.

Des milliers de vols ont également été annulés, selon le site spécialisé flightaware.com. Le trafic ferroviaire est également réduit à la portion congrue. Et plusieurs rencontres sportives, notamment des matches de basket, ont été reportés. 

Remontant sur la côte Est vers le Nord, la tempête devrait frapper New York samedi et le maire Bill de Blasio a indiqué que la ville pourrait recevoir entre 20 et 30 cm de neige. Sauf urgence, ne prenez pas la route, a-t-il prévenu. 

Si les prévisions se concrétisent, la tempête Jonas se placerait en deuxième position des plus grosses quantités de neige tombées en deux jours sur Washington, le record ayant été établi en 1922 avec 66 cm en 48 heures.

Washington - Au moins 15 personnes ont péri dans six Etats des conséquences de la tempête hivernale Jonas qui frappe actuellement l'est des Etats-Unis, a appris samedi l'AFP de sources officielles.

Le maire de New York Bill de Blasio a indiqué que trois personnes étaient mortes en déblayant de la neige, tandis que les autorités de Caroline du Nord ont fait état de six victimes. La Virginie et le Kentucky ont enregistré deux décès, tandis que l'Arkansas et le Maryland en ont connu un.

C'est un rappel pour tout le monde: ne faites pas d'effort inconsidéré, en particulier si vous avez un quelconque problème de santé, a déclaré Bill de Blasio lors d'un entretien à la chaîne d'information CNN.

La tempête Jonas, baptisée officieusement Snowzilla, déverse depuis vendredi des quantités massives de neige sur l'est des Etats-Unis, notamment sur la capitale Washington et New York.