Réfugiés : l'UE mobilise un milliard d'euros d'aides

Réfugiés : l'UE mobilise un milliard d'euros d'aides

Bruxelles - Les 28 Etats membres de l'UE (Union Européenne) sont convenus mercredi de mobiliser au moins un milliard d'euros supplémentaires pour les agences de l'ONU venant en aide aux réfugiés dans les pays voisins de la Syrie, a indiqué le président du Conseil européen Donald Tusk.

Cette enveloppe ira principalement au Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et au Programme alimentaire mondial (PAM), a confirmé M. Tusk à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles sur la crise migratoire.

Le président du Conseil a par ailleurs annoncé que les hotspots, des centres d'accueil et d'enregistrement des migrants en Italie et en Grèce, seront mis en place d'ici la fin novembre.

Nous nous sommes tous mis d'accord sur le fait que les hotspots seront installés d'ici fin novembre, a précisé M. Tusk.

Ces centres d'accueil, installés dans les pays situés en première ligne face à l'afflux de demandeurs d'asile, doivent permettre d'identifier, d'enregistrer et de prendre les empreintes digitales des migrants arrivants, avec une aide logistique d'agences de l'UE.

Des lieux d'accueil existent déjà en Grèce et en Italie, mais ils doivent répondre à un certain nombre de règles de fonctionnement, sous supervision européenne, pour répondre à la définition des hotspots voulus par l'UE.

C'est à partir de ces lieux que seront relocalisés des réfugiés vers d'autres Etats membres. Et c'est aussi à partir de ces endroits que devront être renvoyés vers leurs pays d'origine ceux qui seront considérés comme des migrants illégaux, sans besoin d'une protection internationale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir