Obama séjourne en Jamaïque, Panama

Obama séjourne en Jamaïque

Le président Barack Obama est arrivé à Kingston, en Jamaïque, mercredi soir, première étape d'un voyage qui le mènera d'une rencontre historique avec 48 dirigeants de pays des Caraïbes dans cette île des Antilles au Sommet des Amériques à Panama et une rencontre probable avec Raul Castro de Cuba.

De hauts responsables de l'administration américaine disent que la sécurité - avec l'énergie - est au sommet de l'ordre du jour d'Obama se prépare pour la première visite d'un président américain en Jamaïque depuis Ronald Reagan en 1982.

Kingston (Jamaïque) - Barack Obama est arrivé mercredi soir en Jamaïque, un pays où aucun président américain en exercice ne s'était plus rendu depuis Ronald Reagan en 1982, a constaté un photographe de l'AFP qui voyage avec lui pour ce voyage officiel.

Le président américain, qui est notamment accompagné pour ce déplacement par le secrétaire américain à l'Energie Ernest Moniz, a rendez-vous jeudi à Kingston avec les 15 membres de la Communauté caribéenne (Caricom) avec la ferme intention de leur proposer une alternative au pétrole vénézuélien bon marché.

Pour cela, il va devoir convaincre des pays aux économies souvent en souffrance, qui sont géographiquement proches des Etats-Unis mais qui s'en sentent parfois éloignés politiquement.

En amont de sa rencontre avec le Caricom, Barack Obama doit s'entretenir avec le Premier ministre jamaïcain Portia Simpson-Miller, qui l'a chaleureusement accueilli mercredi soir à sa descente d'avion. Le gouvernement de M. Simpson-Miller a mis en place de drastiques mesures d'austérité pour régler une crise budgétaire et se plier aux exigences du Fonds monétaire international (FMI).

Avant de s'envoler jeudi soir pour le Sommet des Amériques qui s'ouvre le lendemain au Panama, le président américain doit aussi rencontrer de jeunes dirigeants jamaïcains.

Sa visite au Panama en fin de semaine devrait être le théâtre d'un événement historique puisqu'il doit y rencontrer le président cubain Raul Castro, alors que les deux pays ont initié un rapprochement depuis le mois de décembre.

MM. Obama et Castro, qui avaient annoncé simultanément le 17 décembre 2014 le processus de rapprochement, s'étaient brièvement serré la main un an plus tôt à Johannesburg lors des cérémonies pour la mort de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela.

Cette fois, Washington et La Havane cherchent quelque chose de plus significatif.

Les deux pays ont eu en janvier, février et mars des négociations officielles en vue d'un rétablissement de leurs relations diplomatiques et la réouverture de leurs ambassades. Un premier dialogue sur les droits de l'homme s'est aussi tenu le 31 mars.

---

Obama Castro shake hands

Poignée de main entre B. Obama et R. Castro

La Havane - Le Sommet des Amériques a débuté vendredi au Panama en présence des présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro, qui doivent à cette occasion avoir des échanges historiques dans la foulée de leur rapprochement annoncé mi-décembre.

Ce sommet de deux jours, qui enregistre pour la première fois la présence de Cuba, a débuté vers 19H40 locales (00H40 GMT samedi) en présence d'une trentaine de chefs d'Etat.

Cette réunion présente une dimension vraiment spéciale (...) c'est la première fois de l'histoire que se réunissent à la même table les 35 chefs d'Etat et de gouvernement de la région, s'est réjoui dans son discours inaugural le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA), Jose Miguel Insulza, qui a qualifié son sommet d'historique.

La cérémonie a débuté alors que les dirigeants étaient déjà assis en tribune, les présidents Obama et Castro étant séparés par deux autres chefs d'Etat.

La présence des deux hommes à ce sommet, qui réunit pendant deux jours une trentaine de chefs d'Etat, va couronner le réchauffement annoncé au terme de 18 mois de tractations menées dans le plus grand secret.

La Maison Blanche a indiqué vendredi qu'il faudra probablement attendre le lendemain pour assister à une véritable conversation entre MM. Obama et Castro. Ce sera la première entre chefs d'Etat des deux pays depuis 1956.

Après les discours de samedi, les dirigeants participeront à un dîner officiel dans la vieille ville de Panama avant de se retrouver pour des sessions plénières samedi.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir